AccueilÉconomieVie des entreprisesYprema offre une seconde vie aux déchets
Entreprise

Yprema offre une seconde vie aux déchets

Fondée en 1989 en Bretagne, Yprema est spécialisée dans le recyclage de matériaux de déconstruction du BTP. Cette entreprise possède deux sites à Emmerainville et Lagny-sur-Marne.
Yprema, entreprise de recyclage de déchets, est implantée à Lagny-sur-Marne et à Emerainville.
© Yprema - Yprema, entreprise de recyclage de déchets, est implantée à Lagny-sur-Marne et à Emerainville.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

« Déchets pour les uns, ressources pour les autres. » L’entreprise Yprema (100 salariés) a fait sienne cette formule qui définit bien le concept d’écologie industrielle plus connu désormais sous la dénomination d’économie circulaire. Pionnière depuis plus de trois décennies, Yprema offre aux professionnels du Bâtiment et des TravauxPublics la possibilité de se débarrasser de leurs déchets issus des déconstructions. Une problématique qui se retrouve au cœur des débats depuis le lancement du méga chantier du Grand Paris Express (GPE) et ses 45 millions de tonnes de déchets inertes à stocker ou à recycler.

Pour parvenir à concilier développement industriel et préservation de l’environnement, l’entreprise bretonne a tissé sa toile en implantant dix sites d’exploitation répartis dans trois régions métropolitaines : l’Île-de-France, la Bretagne et le Grand Est. En Seine-et-Marne, elle est implantée à Lagny-sur-Marne (depuis 1995) et à Emerainville (2014) et elle a ouvert un point de vente à Dammartin-en-Goële en février dernier. La particularité de tous ces sites est qu’ils se trouvent à proximité des chantiers de construction, ce qui limite les nuisances, notamment en termes de transport.

Un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros

Chaque année, plus d’un million de tonnes de matériaux transitent dans les centres de recyclage d’Yprema pour y être valorisés. D’un côté, il y a la réception des déconstructions prétriées (terres inertes, béton, couches de chaussée) et de l’autre, la production maison d’éco-matériaux utilisés pour la construction des infrastructures routières comme le béton concassé, l’éco-grave ou l’urbasol (limons valorisés et traités à la chaux). Par ailleurs, Yprema consacre 3 % de son chiffre d’affaires à la recherche dans le domaine de l’économie circulaire.

En septembre 2021, l’entreprise a été sollicitée par Eiffage pour un chantier de voirie situé à Lagny-sur-Marne. Depuis un peu plus d’un an maintenant, ce sont près de 8 000 tonnes de terres qui ont été ainsi traitées par la centrale de recyclage de Lagny. A la sortie, Eiffage a pu réutiliser environ 6 000 tonnes de grave béton concassée et de gravillon silico-calcaire. Le chiffre d’affaires d’Yprema pour l’année 2021 s’est élevé à 24 millions d’euros.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?