AccueilActualitéVillages Nature, un chantier vert exemplaire

Villages Nature, un chantier vert exemplaire

Le rapport annuel de l'association Bioregional réalisé dans le cadre du programme One Planet Communities démontre que Villages Nature a finalisé près de 50%% des mesures sur lesquelles la société s'est engagée en matière de développement durable. Dans le cadre de ce programme, l'association analysera chaque année la progression, en phase chantier comme lors de l'exploitation, de la mise en application des engagements pris dans le cadre du Plan d'action durable.
Villages Nature, un chantier vert exemplaire

Actualité Publié le ,

Des premiers résultats positifs pour la charte chantier vert


Si l’année 2014 a été consacrée à la finalisation des études, des plans et au démarrage des travaux de construction, la mise en place de la démarche « Chantier Vert » a permis de valider les premiers engagements concrets de la destination sur les 10 cibles du Plan d’action durable de Villages Nature.

· Protection des espèces

Préoccupation majeure en phase de chantier, de nombreuses mesures ont été prises afin de minimiser l’empreinte écologique du chantier, créer de nouveaux habitats naturels et ainsi garantir la protection des écosystèmes et des espèces présents sur les lieux. Pour ce faire, huit des dix étangs et mares du site ont été aménagés en habitats naturels et les travaux de déblaiement ont été menés à la fin de la saison de reproduction des espèces.

· Optimisation des apports en eau

Un autre axe de planification stratégique a été le creusement précoce des 15 hectares de lacs afin qu’ils se remplissent naturellement en eau de ruissellements et ainsi éviter tout apport complémentaire en eau à l’ouverture.

· Recyclage des déchets

Bien que la construction de Villages Nature ne soit, sur la période couverte par le rapport, qu’aux premiers stades, Bioregional se réjouit déjà des résultats extrêmement positifs avec le recyclage de 64%% des déchets de construction et seulement 2%% de déchets envoyés à la déchetterie (données en poids). De même, aucun des matériaux excavés n’a été exporté du chantier. Ils ont ainsi été réutilisés sur le site et le bois défriché a été recyclé, par exemple, pour la construction d’équipements d’aménagement paysager et d’œuvres de Land Art.

· Minimisation de l’empreinte carbone du transport

Villages Nature s’évertue également à limiter le bilan carbone lié aux transports en rendant l’utilisation des transports en commun plus attractive aux yeux du personnel. Les entrepreneurs en charge des travaux de construction ont ainsi été encouragés à pratiquer le covoiturage et à utiliser les transports publics. Un service de bus assurant 14 rotations journalière a notamment été mis en place depuis la gare ferroviaire de Val d’Europe avec pour résultat l’utilisation du véhicule personnel par seulement 22%% des ouvriers entre juillet et septembre 2014.

L’année 2015 est une étape charnière pour le développement du projet avec le démarrage du déploiement opérationnel et des projets d’envergures tels que le développement de nouvelles technologies pour produire de l’énergie propre, l’exclusion des voitures sur le site et une exigence toute particulière en matière de commerce équitable.

L’association salue le fait que tous les besoins en chaleur de Villages Nature seront couverts par l’énergie géothermique. Deux puits seront ainsi creusés à une profondeur de 1 800 mètres dans l’aquifère du Dogger. L’eau, chauffée à une température de 78°C sera pompée puis distribuée sur tout le site via un réseau de canalisations isolées, afin de couvrir les besoins en chauffage et en eau chaude de l’ensemble des hébergements et des équipements récréatifs.

Parallèlement, Villages Nature étudie aussi la possibilité de poser des panneaux photovoltaïques sur le toit du centre de location de vélos et d’élaborer une stratégie d’approvisionnement en électricité 100%% renouvelable.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?