AccueilInfos régionVaccination et pass sanitaire : le point de la situation

Vaccination et pass sanitaire : le point de la situation

La préfecture de Seine-et-Marne et l'agence régionale de santé ont apporté des précisions sur la campagne vaccinale et les contrôles.
Vaccination et pass sanitaire : le point de la situation
© Adobe Stock

TerritoiresInfos région Publié le ,

« Il faut amplifier les opérations de vaccination et mettre en place les mesures de freinage qui les complètent. » Le 12 août, Lionel Beffre, le préfet de Seine-et-Marne, a fait un point sur la situation sanitaire dans le département en compagnie d'Hélène Marie, déléguée départementale de l'Agence régionale de santé. Ainsi, à date, 64, 4 % des Seine-et-Marnais ont reçu une première dose et 49, 5 % ont un schéma vaccinal complet (deux doses). Un taux vaccinal proche de celui de l'Île-de-France (61, 5 % pour une dose et 52 % pour deux). « Il ne faut pas se contenter de ces chiffres », prévient néanmoins le préfet, qui fait allusion aux retours des vacances et à la prochaine rentrée propices à une augmentation des contaminations.

L'incitation à la vaccination va donc se poursuivre au cours des prochains jours. 60 000 injections sont ainsi prévues pour la semaine du 16 août et 72 000 pour la suivante. La rentrée des classes sera également l'occasion de sensibiliser collégiens et lycéens sur l'importance de se protéger. Même chose pour les étudiants du supérieur. « Il faut qu'on aille vers eux pour combler l'écart en matière de vaccination, souligne Lionel Beffre. Ce sera l'un des principaux enjeux de la rentrée. » Centres de vaccination fixes, éphémères et mobiles (bus) seront ainsi davantage sollicités pour accueillir cette jeune population. « On proposera aux élèves de les transporter vers les centres ou bien des structures mobiles se déplaceront dans les établissements », précise Hélène Marie.

Concernant l'application du pass sanitaire et à l'issue de cette première semaine dite ‘'pédagogique'', les contrôles vont s'intensifier. « J'ai donné des instructions et nous allons entrer dans une phase de verbalisation », affirme le préfet. Celle-ci pourrait notamment se traduire par des fermetures administratives. Depuis le 9 août et l'extension du pass, 131 contrôles ont été effectués. Mais si on remonte au 26 juillet, on en comptabilise 378. « Aucun incident notable n'a été remonté à ce jour, annonce le préfet. Même si c'est une contrainte pour eux, je tiens à remercier tous les professionnels concernés pour leur collaboration et leur civisme. » Lionel Beffre a enfin indiqué que l'instauration du pass sanitaire dans les huit plus grands centres commerciaux du département (+ 20 000 m2) restait liée au taux d'incidence. Si celui-ci venait à atteindre les 200 (pour 100 000 habitants), le pass sanitaire entrerait alors en vigueur dans ces enceintes, ainsi que le maintien du port du masque, même pour les détenteurs du sésame. Au 11 août, le taux d'incidence en Seine-et-Marne était de 175, 4.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?