Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Une vingtaine de micro-crèches dans les gares d'ici 2023

le - - Territoires - Collectivité

Une vingtaine de micro-crèches dans les gares d'ici 2023
© Adobe Stock

Appelées à se développer, ces structures permettent aux parents de déposer leur enfant avant de prendre le train pour rejoindre leur lieu de travail.

C'est un ticket gagnant-gagnant. En mal de nounou, les parents actifs y trouvent leur compte, tandis que certaines gares de petites communes connaissent un regain de vitalité. Pionnière dans le département, la micro-crèche de la station SNCF de Saint-Mard accueille ainsi des bébés depuis un an. Le projet a été financé par Île-de-France Mobilités et la SNCF avec un cahier des charges spécifique, notamment en matière d'insonorisation. Le bâtiment de Saint-Mard repose ainsi sur des fondations dotées de ressorts, afin d'éviter les vibrations à l'intérieur, tandis que les fenêtres possèdent un double, voire un triple vitrage.

Ce nouveau service semble tant plaire aux parents que les promoteurs de cette initiative ont décidé de poursuivre l'expérience. En Seine-et-Marne, les gares Nanteuil-Saâcy et de Verneuil-l'Etang seront également dotées de crèches entre fin 2021 et le premier semestre 2022.

Au total, la SNCF et Île-de-France Mobilités envisagent l'ouverture, sur le territoire francilien, d'une vingtaine de structures d'ici 2023 pour un investissement estimé à 9 millions d'euros. Seul bémol, l'air pollué ambiant aux abords des gares. De récentes études ont, en effet, montré que le freinage des trains, notamment, provoquait l'émission de particules fines dans l'air, ce qui n'est guère rassurant pour la santé des nourrissons. Il va donc être indispensable de mesurer la qualité de l'air.

En attendant d'améliorer l'environnement de ces micro-crèches, d'autres projets s'apprêtent à prendre forme avec l'objectif de réhabiliter certaines petites stations SNCF situées en milieu rural. Comme celle de Couilly Saint-Germain-Quincy (commune de Saint-Germain-sur-Morin, ligne P), où est prévue la création d'une maison d'assistantes maternelles ou bien celle de Saint-Mammès (ligne R), qui verra s'implanter une coopérative de producteurs locaux.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide