AccueilInfos régionLimoges-Fourches : une usine créée spécialement pour le Grand Paris Express

Limoges-Fourches : une usine créée spécialement pour le Grand Paris Express

Maillon clé du Grand Paris Express, la ligne 15 Sud reliera en 2022 la gare de Pont de Sèvre à celle de Noisy-Champs. Une usine sera mise en place pour fabriquer des pièces nécessaires à la réalisation du tunnel long de 33 km.
Limoges-Fourches : une usine créée spécialement pour le Grand Paris Express

TerritoiresInfos région Publié le ,

« La réalisation de 7 km de tunnels va nécessiter en parallèle la fabrication de voussoirs en béton préfabriqué. Le groupement Alliance a pris le parti d'installer sa propre unité de fabrication », indique Nicolas Margoloff, directeur de projet pour le groupement d'entreprises Alliance.

Les voussoirs – petits éléments préfabriqués en béton armé constituant le tunnel - sont des éléments clefs dans la construction. Le Grand Paris Express va en utiliser un nombre considérable : 698 000 au total. Cela représente 1 760 000 m3 de béton et 158 200 tonnes d'armature. Six à sept voussoirs sont nécessaires pour constituer un anneau de tunnel d'un à deux mètres de long.

S'agissant spécialement de la ligne 15 Sud, la fabrication de 150 000 voussoirs sera nécessaire, soit 34 000 tonnes d'armatures. Cinq sites de production en seront chargés, dont l'un sera spécialement construit par un groupement d'intérêt économique constitué par Demathieu Bard, NGE, Implenia et Pizzarotti. Cette entreprise, membre du consortium Alliance (responsable du génie civil entre Noisy-Champs et Bry-Villiers-Champigny) a en effet décidé de recréer une usine de fabrication de voussoirs implantée à Limoges-Fourche, près de Melun.

Une décision prise pour des raisons d'efficacité logistique, en vue notamment de limiter l'impact carbone de leur transport. Le poids de ces pièces est tel qu'il faut réduire au maximum les temps de transport donc les produire au plus près des chantiers. Cette nouvelle usine fabriquera spécifiquement les voussoirs du groupement Alliance.

À terme, cette usine, qui servira aussi à fabriquer les voussoirs du prolongement de la ligne 11, pourrait employer une quarantaine de personnes, « principalement recrutées localement ». Ce à quoi il faudra ajouter 15 emplois indirects liés aux prestations annexes de ferraillage des voussoirs. « La mission de cette usine reste de prolonger et de maintenir de l'activité et des emplois au-delà du chantier de la ligne 15, avec pour objectif de réaliser d'autres lots de tunnels pour la SGP », insiste Nicolas Margoloff.

Cette politique de la société du Grand Paris, qui vise à promouvoir un « développement économique partagé », est déjà en place. En effet, le groupe Alliance emploie actuellement quatorze personnes en contrat d'insertion, dans le respect de la convention signée avec la SGP (lire MSM n° 27), imposant notamment à tous les attributaires des marchés de dédier un minimum de 5 % des heures de travail aux personnes en insertion.

Et les objectifs seront bientôt dépassés, puisque ce chiffre devrait atteindre 6 %, selon Philippe Yvin, président du directoire de la SGP. Deux aides-foreurs, deux aides-coffreurs, ou encore deux hommes-trafic sont actuellement en activité. En complément, 12 opérateurs de tunnelier en insertion seront formés, en collaboration avec le centre Gustave Eiffel, afin de pouvoir creuser les 7 km de tronçon.

Le chantier de la gare Noisy-Champs en détail

Le chantier se compose d'un premier groupement dédié à l'arrière-gare (n° 1 ci-contre), piloté par Léon Grosse TP pour un montant de 51 millions d'euros. Des travaux de terrassement sont en cours, avant le creusement de la gare et la construction des dalles, prévus jusqu'à fin 2018. Le montage du tunnelier de la ligne 16 est prévu pour 2019.

Le second groupement, piloté par Vinci, concerne la gare et l'avant-gare (N° 2 et 3) pour un montant de 156 millions d'euros. La RATP réalise un ouvrage ferroviaire couvert de 40 mètres de long, qui remplacera une section des quais et voies du RER pour permettre la construction de la gare. La réalisation des parois moulées se fera d'avril à octobre 2019.

Enfin, le creusement des parois moulées (du puits Rû-de-Nesles en n° 4) est réalisé par le groupement Alliance, pour un montant de 363 millions d'euros (sur l'ensemble de la ligne 15 Sud, dix tunneliers travailleront exceptionnellement en même temps, à 21 mètres de profondeur en moyenne). Le terrassement est programmé de fin août à novembre 2017.

Une gare idéalement située

@MSM - Photo prise au niveau du repère n° 4. La gare Noisy−Champs se trouve sur la frontière communale de Noisy-le-Grand et de Champs-sur-Marne, sous le boulevard du Rû-de-Nesle. Elle fait partie des seize premières gares du Grand Paris Express à être construites. Ce futur pôle multimodal assurera quatre correspondances, entre les lignes de métro 15 sud, 16, 11 et la ligne du RER A.
Le site, choisi de concert par les deux communes, a été retenu parmi trois scénarios d'implantation propre à accueillir une gare souterraine. Il offre une bonne desserte des quartiers environnements, composés de zones commerciales, de logements, de zones d'activités universitaires (cité Descartes), d'enseignement supérieur et de bureaux.
La Société du Grand Paris estime également que cette localité permettra « d'envisager un développement commercial et urbain connecté avec la cité Descartes située au Sud de la gare et avec les quartiers voisins ». Son architecte, Jean-Marie Duthilleul, a conçu un « hall spectaculaire avec deux hélices de bois », l'une partant de Noisy, l'autre de Champs-sur-Marne, les deux se rejoignant en hauteur. Il projette de transformer l'endroit en véritable « morceau de ville dans la nature », de sorte que les voyageurs puissent visualiser une partie du territoire traversé lors de leur correspondance.

La gare de Noisy-Champs en chiffres

Noisy–Champs - Issy RER : 33 minutes contre 1 h 05 aujourd'hui.
Noisy–Champs - Vitry Centre : 18 min. contre 1 h 10 aujourd'hui.

150 000 voyageurs fréquenteront à terme la gare Noisy-Champs chaque jour.
22 mètres: c'est la profondeur des quais de la future gare (le métro parisien a une profondeur moyenne de 10 mètres).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?