AccueilTerritoiresCollectivitéUne station d'épuration mutualisée à Machault
Environnement

Une station d'épuration mutualisée à Machault

Inaugurée le 23 septembre, cette station d'épuration est le fruit du partenariat liant les communes de Pamfou, Machault et Valence-en-Brie.
Située à Machault, la station d’épuration mutualisée a été inaugurée le 23 septembre.
© DR - Située à Machault, la station d’épuration mutualisée a été inaugurée le 23 septembre.

TerritoiresCollectivité Publié le ,

“PaMaVal” comme la première syllabe des communes de Pamfou, Machault et Valence-en-Brie, qui ont initié ce projet en 2014. C’est aussi le nom donné à la première station d'épuration mutualisée du territoire de la Communauté de communes Brie des Rivières et Châteaux.

Son chantier a nécessité 13 mois de travaux et a impliqué 22 entreprises. Comprenant trois bassins d'orage et 5 000 mètres de réseaux de transfert des effluents, la station est discrètement implantée dans l'espace naturel sensible (ENS) de la Vallée de Javot. Elle s’inscrit, en effet, dans une démarche de limitation de l’impact environnemental. Son inclinaison naturelle facilite la construction de l’ouvrage et contribue à sa conception notamment d’un point de vue hydraulique. Toujours dans ce domaine, il a été procédé à l'installation de ruches, de nichoirs et de maison à insectes.

Par ailleurs et pour répondre aux enjeux de la transition énergétique, la station de Machault a été construite pour permettre de nouvelles opportunités plus vertueuses notamment en matière de traitement des boues. Actuellement utilisées en compostage, ces boues seront, à l'avenir, envoyées vers la future unité de méthanisation de Dammarie-les-Lys gérée par la société d'économie mixte (SEM) Bi-Métha 77, dont la Communauté de communes Brie des Rivières et Châteaux est actionnaire. Elles produiront du biogaz qui sera réinjecté dans le réseau Gaz réseau distribution France (GRDF) et générera des recettes complémentaires à l’intercommunalité. A noter qu’en plus de traiter les boues des trois communes concernées, la station accueillera également celles d'Échouboulains, de Féricy et des Écrennes.

Un investissement de 7, 8 millions d’euros

Le coût total de ce projet s’élève à 7, 8 millions d'euros (hors taxes et hors subventions). Il a été financé à hauteur de 49 % par l'Agence de l'eau Seine Normandie (2, 6 millions d’euros HT) et le Département de Seine-et-Marne (1, 2 millions d’euros HT). Cet investissement intègre la construction de la station d’épuration, la réalisation des réseaux de transfert et les ouvrages : trois bassins d'orage, des postes de relevage et d’autres équipements comme la construction de bassins de rétention.

Enfin, d’un point de vue pédagogique, la station d’épuration de Machault a été conçue pour accueillir du public. Sa passerelle et sa terrasse permettent, en effet, de surplomber l’ouvrage et de comprendre rapidement les rouages d’une telle construction.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?