AccueilTerritoiresInfos régionUne plateforme des métiers de l’autonomie voit le jour
Solidarité

Une plateforme des métiers de l’autonomie voit le jour

Les Départements de Seine-et-Marne et de l’Essonne, en partenariat avec la Maison de l’emploi et de la formation de Grand Paris Sud et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, viennent de créer une plateforme des métiers de l’autonomie.
Les métiers de l’autonomie
© Adobe Stock - Les métiers de l’autonomie

TerritoiresInfos région Publié le ,

La plateforme des métiers de l’autonomie (PDMA) se présente sous la forme d’un service téléphonique. Elle a été officiellement lancée le 22 septembre à l’occasion de la Journée interdépartementale des dirigeants et professionnels du secteur des services à la personne. L’objectif est de promouvoir un secteur d’activité qui souffre d’un déficit d’attractivité.

Avec le vieillissement de la population, les besoins sont pourtant de plus en plus importants. Dès lors, les métiers de l’autonomie jouent un rôle essentiel auprès des personnes âgées ou en situation de handicap, contribuant à leur maintien à domicile le plus longtemps possible.

En Seine-et-Marne et en Essonne, ce secteur représente environ 10 000 emplois à domicile et en établissement. Ce nouveau service constitue donc un guichet d’entrée unique pour repérer des publics susceptibles de s’orienter vers ces métiers. La PDMA est accessible via un numéro de téléphone (01 82 33 03 20, tarif d’un appel local) et une adresse e-mail (pdma77-91@mdef-grandparissud.fr).

Susciter des vocations

Concrètement, les personnes en recherche d’emploi ou en reconversion peuvent s’entretenir directement avec des conseillers pour obtenir des informations, consolider et valider leur projet professionnel, être orientées vers des organismes de formation ou encore être mises en relation avec des employeurs du secteur du grand âge et du handicap. Le but est de susciter des vocations et de répondre ainsi aux besoins des structures existantes sur les deux territoires seine-et-marnais et essonniens.

Ce projet fait partie des 20 lauréats nationaux de l’appel à projets lancé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et le ministère des Solidarités et de la Santé. Il représente un investissement d’1, 5 millions d’euros et est financé par la CNSA, des Fonds européens, l’Etat, les Départements de la Seine-et-Marne et de l’Essonne, la communauté d’agglomération Grand Paris Sud (GPS), la Maison de l’emploi et de la formation de Grand Paris Sud et l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?