AccueilÉconomieVie des entreprisesUne levée de fonds de 10 millions d’euros pour Axelor

Une levée de fonds de 10 millions d’euros pour Axelor

Cette augmentation de capital va permettre à la start-up de Champs-sur-Marne de devenir une référence en matière de logiciels de gestion intégrée d’entreprise.
Une levée de fonds de 10 millions d’euros pour Axelor
© Axelor

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Axelor, éditeur français logiciels de gestion intégrée (LGI), a effectué une levée de fonds (en série A) pour un montant de 10 millions d’euros auprès du fonds parisien Inter Invest Capital (plus de 200 millions d’euros d’encours de gestion et plus de 70 sociétés en portefeuille). Cette opération s’inscrit dans la stratégie de développement de la start-up de Champs-sur-Marne. Elle est orientée autour de quatre axes majeurs : le renforcement du secteur Recherche et Développement (R & D), l’optimisation des ventes et de la notoriété, le développement du réseau de partenaires et le déploiement à l’international.

« Nous évoluons sur un double marché très concurrentiel de l’ERP (Enterprise Resource Planning, ou progiciel de gestion intégré) et du Low-Code (plateforme de développement et de création de logiciels d’application), mais notre approche hybride est unique et son succès est avéré. Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer notre développement, aussi bien en France qu’à l’international », explique Laith Jubair, président directeur général et fondateur d’Axelor.

Sur ces marchés des logiciels en forte croissance, Axelor est à l’avant-garde avec une conception “Open source” qui intègre des dizaines de briques fonctionnelles couvrant une variété de processus métiers et une capacité infinie pour les utilisateurs. Avec 90 % de croissance en 2021 et fort de cette nouvelle manne financière, Axelor entend s’affirmer comme la référence en termes d’innovation sur ce modèle unique et doubler ses effectifs en seulement un an. La plateforme de Champs-sur-Marne est présente dans plusieurs secteurs d’activité : industries, ministères, sociétés de services, cabinets conseils et organismes de formation.

Cette augmentation de capital va également lui permettre de prouver que le domaine “Open Source” est porteur pour les entreprises et les organismes publics français. Toujours en quête d’une souveraineté numérique dans le développement de leurs systèmes d’information, ces derniers vont être désormais capables de conserver une certaine indépendance vis-à-vis de leurs fournisseurs.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?