Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Une légumerie bio inaugurée à Combs-la-Ville

le - - Économie - Vie des entreprises

Une légumerie bio inaugurée à Combs-la-Ville
@ DR

La Coopérative Bio d'Île-de-France vient d'inaugurer une légumerie 100 % Bio de 1 300 m2 sur l'Ecopôle de Sénart.

Aude Debreil, directrice générale de l'EPA Sénart, et Marc Chauvin, président de La Coopérative Bio d'Île-de-France, étaient présents pour célébrer l'ouverture de ce site. Réalisé sur un terrain de 10 000 m2, il produira entre 2 000 et 3 000 tonnes de légumes Bio par an. Il s'agit, pour ses concepteurs, de faire en sorte qu'elle constitue « un maillon incontournable de la filière Bio régionale », approvisionnant les magasins spécialisés et les structure de restauration collective d'Île-de-France.

Selon l'aménageur, « avec cette nouvelle implantation majeure, l'Ecopôle de Sénart, un parc écoconçu doté d'une écopépinière, d'une superficie de 186 hectares à terme dont 20 hectares réservés à la faune et à la flore, confirme son statut de 1er site francilien dédié aux activités écoresponsables ».

Concrètement, la légumerie va transformer des produits Bio, d'origine régionale, provenant d'exploitations suivant le cahier des charges de l'Agriculture biologique, aux pratiques éco-responsables.

« La vocation de ce nouveau site est de nous permettre de massifier les volumes transformés, et de réduire l'impact des contraintes logistiques, très prégnantes en Ile-de-France, sur notre activité », précise Nathalie Zanato, directrice de La Coopérative Bio d'Île-de-France.

Pour garantir la montée en puissance rapide de la légumerie, la coopérative a augmenté son effectif salarié, avec le recrutement sept personnes au total (dont trois techniciens en cours de recrutement).

En fixant l'objectif de 2 000 à 3 000 tonnes de légumes bruts transformés par an à la légumerie de l'Ecopôle de Sénart, La Coopérative Bio d'Île-de-France compte, à terme, centraliser l'intégralité de l'offre Bio francilienne générée par ses 59 exploitations agricoles sociétaires entre le site de Sénart, et sa plateforme de Thiais, déjà opérationnelle.

Un atout local

« La légumerie constitue un véritable atout pour le développement de la filière agricole locale, notamment des circuits alimentaires courts. Plasturgie, supply chain, industrie du futur et agroalimentaire : plus que jamais, la diversité et le dynamisme de nos acteurs économiques constitue la marque de fabrique de l'EPA Sénart et de son territoire », estime Aude Debreil.

Au sein de l'Ecopôle de Sénart, et en particulier de la ZAC des Portes de Sénart, l'EPA Sénart dispose en effet de près de 20 hectares disponibles, situés le long de la Francilienne, et particulièrement adaptés à l'accueil de nouvelles activités de la filière agroalimentaire.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer