AccueilÉconomieVie des entreprisesUne garantie chômage pour les créateurs-repreneurs d'Initiative Île-de-France

Une garantie chômage pour les créateurs-repreneurs d'Initiative Île-de-France

Afin de faciliter et accompagner la création d'entreprise, Initiative Ile-de-France et Groupama Paris Val-de-Loire, ont mis en place une « garantie chômage du créateur-repreneur d'entreprise ».
Une garantie chômage pour les créateurs-repreneurs d'Initiative Île-de-France
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

« Si notre rôle est de permettre à tous d'entreprendre dans les meilleures conditions grâce à un dispositif unique d'accompagnement lié à un financement, nous avons souhaité aller encore plus loin dans la levée des freins à l'entrepreneuriat. Pour beaucoup, créer ou reprendre une entreprise est synonyme d'incertitude », lance Edouard de Penguilly, président d'Initiative Ile-de-France.

C'est pourquoi le dispositif s'adresse à tous dirigeants d'entreprise de moins de trois ans accompagnés par le réseau Initiative Ile-de-France. Il sécurise le risque d'entreprendre en assurant aux jeunes dirigeants un revenu en cas de perte involontaire de leur activité grâce à une indemnité chômage durant la période de transition professionnelle (pour un forfait de 39 euros par mois et jusqu'à 24 mois de maintien des ressources financières). Exempt d'une obligation d'adhérer à un organisme patronal, le dispositif est couplé à un accompagnement au retour à l'emploi.

Selon une étude réalisée par l'IFOP en septembre 2015 auprès de 450 patrons de TPE et indépendants, 10 % des chefs d'entreprise ont déjà connu une situation de chômage au cours de leur carrière en tant que dirigeant et seuls 3 % des entrepreneurs ont choisi de s'assurer en cas de perte de leur activité.

Intiative Île-de-France et Groupama Paris Val de Loire rappellent que contrairement aux salariés, les dirigeants sont rarement couverts par Pôle Emploi et que perdre sa situation peut avoir, pour eux, des conséquences considérables. Ce risque impacte également la volonté d'entreprendre. Selon les deux organismes, « l'enjeu est donc majeur car aujourd'hui ce sont bien les conséquences d'une perte d'activité, qui freinent l'esprit d'initiative et la prise de risque, et de fait toute la dynamique entrepreneuriale pourtant essentielle au développement économique et à la création l'emploi ».

« Perdre sa situation a des conséquences considérables pour un chef d'entreprise. Il est donc essentiel de souscrire à une assurance chômage, un geste volontaire qui n'est cependant pas encore automatique, en particulier chez les jeunes créateurs », souligne Jean-Christophe Remaud, directeur général adjoint de Groupama Paris Val-de-Loire.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?