Fermer la publicit�
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Le Medef de Seine-et-Marne : Un siècle d'histoire

le - - Économie - Vie des entreprises

Le Medef de Seine-et-Marne : Un siècle d'histoire
© DR

Le 25 avril 1919, à l'initiative de quelques industriels de la Région de Moret-sur-Loing, Nemours et Montereau Fault Yonne, naît un premier Groupement Patronat, le “Groupement des industriels de la région de Fontainebleau”.

Après l'Armistice du 11 novembre 1918, les usines se réorganisent ou réadaptent leurs fabrications. Elles éprouvent de nombreuses difficultés, tant pour le recrutement de leur personnel que pour leur approvisionnement en énergie et en matières premières.

En outre, elles ont à souffrir de l'insuffisance et de l'irrégularité des transports par voie de fer ou par voie d'eau.

Le siège de cette formation, d'abord fixé à Moret-sur-Loing, s'établit rapidement à Veneux-les-Sablons.

Bientôt, les résultats qu'obtient le Groupement des industriels de la région de Fontainebleau sont tels que de nombreuses adhésions lui parviennent de la région voisine. En 1923, pour tenir compte de l'étendue grandissante de son action, il devient le “Groupement des industriels des régions de Fontainebleau, Melun et Provins”.

Dans l'intervalle, des initiatives similaires sont suivies par les Industriels de Meaux et, dès 1928, les mouvements du Sud et du Nord du département fusionnent et deviennent le “Groupement général des industriels de Seine-et-Marne”. Il transfère son siège à Melun. En 1970, à l'initiative du président Humbert, il s'installe à La Rochette.

À l'origine, le but du Groupement est de « resserrer les liens de confraternité entre ses membres, contribuer à améliorer les conditions de fonctionnement des industries de la région, favoriser leur développement et résoudre les problèmes d'après-guerre ».

Mais ces motivations ne sont pas les seules. Les « anciens » tiennent à préciser que dans leurs statuts primitifs, il convient également « d'étudier en commun toutes questions que pose l'exploitation industrielle : questions économiques, commerciales, sociales, notamment les problèmes d'hygiène, d'habitations ouvrières, de coopératives, d'instruction professionnelle des enfants, de recrutement et placement du personnel et de toute autre question intéressant les ouvriers ».

Ils tiennent à représenter leurs adhérents à chaque fois que le besoin s'en fera sentir auprès des services publics, administrations, associations ou groupements poursuivant des buts connexes.

Le groupement des industriels génère un grand nombre de filiales :

- une société anonyme d'approvisionnement ;

- une caisse de compensation ;

- un service d'allocations maladie dont bénéficie sans aucune formalité ni versement préalable, le personnel des entreprises adhérentes ;

- un comité interprofessionnel de l'apprentissage en Seine-et-Marne, en 1925, qui s'intitule Chambre d'apprentissage de Seine et Marne.

Ce comité est composé d'un conseil de direction dont le but est de collaborer avec les différentes professions du département s'intéressant à l'orientation professionnelle et à l'apprentissage.

Dès 1944, le Groupement se reconstitue. En 1956, c'est l'Association des industriels de la région de Lagny-sur-Marne qui voit le jour.

Toutes ces étapes sont marquées par l'engagement d'hommes de conviction, dévoués à la collectivité. À la présidence vont se succéder :

- Henri Crochet, (Verreries de Bagneaux
de 1919 à 1934, fondateur du Groupement des industriels de Fontainebleau/Melun/Provins ;

- Raymond Keller (Produits Céramiques d'Ecuelles), de 1934 à 1937, fondateur du Groupement général des industriels de Seine-et-Marne ;

- Maurice Grattery (Imprimerie Plon Noury à Meaux), de 1937 à 1952 ;

- Jean Lesaffre (Sucrerie Lesaffre à Nangis), de 1952 à 1959 ;

- Pierre Humbert, de 1959 à 1982, fondateur du Goupement général interprofessionnel et interentreprise de Seine-et-Marne en 1970 ;

- Vincent Ouvré (Sucrerie Ouvré Fils à Souppes-sur-Loing), de 1982 à 1987.

L'Union patronale de Seine-et-Marne, fière de ses 70 années d'héritage, forte de ses 13 sections locales et de sa représentativité interprofessionnelle, ainsi que de la présence des Compagnies consulaires, n'a jamais été aussi dynamique et représentative du monde patronal seine -et-marnais.

Pierre Vitte succède à Jacques Pettens (de 1993 à 1998) qui reprend la présidence jusqu'en 1999.

En 1987, le GGII devient l'Union patronale de Seine-et-Marne, sous la présidence de Jacques Pettens (Pettens Chimie à Lagny-sur-Marne), jusqu'en 1992.

Le Mouvement des Entreprises de France/Medef

Le 27 octobre 1998 à Strasbourg, a été créé le Mouvement des entreprises de France, Medef.

Il succède au CNPF, avec pour objectif d'enraciner l'entreprise au cœur de la société française. Première organisation d'entrepreneurs de France, le Medef représente plus de 750 000 entreprises de toutes tailles et de tous secteurs (industrie, commerce, services) sur l'ensemble du territoire.

A la présidence du Medef Seine-et-Marne se sont succédés :

- Francis Lesaffre (Sucrerie Lesaffre Frères à Nangis, de 1999 à 2005 ;

- Fabienne Mahieu (Titeflex à Ozoir-la-Ferrière, de 2005 à 2010 ;

- Pierre Lory (Biobank à Presles-en-Brie), de 2010 à 2016 ;

- Jean Marc Sereni (Médiagest à Melun), de 2016 à ce jour.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer