AccueilTerritoiresInfos régionUn inventaire ornithologique lancé en forêt de Fontainebleau

Un inventaire ornithologique lancé en forêt de Fontainebleau

L'ONF commence un inventaire ornithologique sur le massif forestier de Fontainebleau. De 2018 à 2020, six campagnes hebdomadaires seront réalisées, mobilisant au plus près du terrain une dizaine de forestiers naturalistes. Au total, 400 points d'écoute seront précisément étudiés.
Un inventaire ornithologique lancé en forêt de Fontainebleau
© DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

Le massif forestier de Fontainebleau, zone Natura 2000, abrite une biodiversité remarquable, du fait notamment de ses paysages variés qui offrent refuges et nourriture à de nombreux oiseaux.

Depuis début avril, le réseau Avifaune de l'ONF y recense toutes les espèces. Il effectue un suivi complet et reproductible à l'échelle du massif. Cette étude, étalée sur trois ans, vise à améliorer les connaissances sur les populations d'oiseaux : espèces présentes, nombre et répartition.

Pour 2018, l'ONF a programmé deux campagnes hebdomadaires durant la période de reproduction : la première en avril et la seconde en mai. Elles se poursuivront en 2019 et 2020, à la même saison, suivant le même protocole :
points d'écoute, créneaux horaires.

La méthode par points d'écoute

L'inventaire ornithologique suit la méthode dite « Indice d'abondance ponctuel » qui s'appuie sur des points d'écoute implantés aléatoirement sur le massif. Sur chacun d'eux, les ornithologues relèvent, à l'oreille, durant 20 minutes, tous contacts avec les oiseaux : chants, accouplements, parades nuptiales, tambourinages, construction de nid… Lechant reste l'indicateur le plus précis pour reconnaître les espèces. Une fois e volatile identifié, l'espèce et le nombre sont retranscrits sur des tableaux en vue d'établir l'évaluation statistique et géographique. Les comptages débutent une demi-heure après le lever du soleil, et se terminent vers 10.

A Fontainebleau, l'inventaire porte sur 400 points d'écoute répartis de façon à couvrir les différents écosystèmes forestiers : landes et pelouses sèches, espaces boisés, réserves biologiques, chaos rocheux.

Attendus en 2020, les résultats de cette campagne agrémenteront les bases de données naturalistes de l'ONF et du Museum national d'Histoire naturelle. Ces indicateurs aideront l'ONF à mettre en place les prescriptions environnementales et les mesures conservatoires .qui s'appliqueront dans la gestion forestière courante.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?