AccueilTerritoiresInfos régionUn four de tuilier gallo-romain découvert à Melun

Un four de tuilier gallo-romain découvert à Melun

Un trésor a été mis au jour par l’Institut national de recherches archéologiques préventives dans le centre-ville.
Un four de tuilier gallo-romain découvert à Melun
© DR

TerritoiresInfos région Publié le , Clémence Viola

La fouille archéologique, menée depuis bientôt trois mois rue Saint-Liesne, à Melun, a déjà livré quelques secrets. Si les suspicions, qui remontaient à 1994 à l’occasion d’un premier chantier, avaient été confirmées l’an dernier lors d’un sondage de diagnostic, la fouille actuelle a mis fin au suspense. Les archéologues ont localisé la présence d’un four de tuilier gallo-romain long de 18 m et large de 3 à 4 m qui servait à la cuisson de tuiles. « C’est une découverte plutôt rare dans la région et c’est une première pour moi », confie Gilles Desrayaud, archéologue à l’Institut national de recherches archéologiques (Inrap) et responsable de l’opération.

Sur cette parcelle d’environ 2 000 m2, ce sont 1 500 m2 qui sont passés au peigne fin par son équipe. Le four possède une chambre de chauffe, que l’on appelle “alandier”, avec des cloisons voûtées construites en tuiles plates. D’après des exemples ethnographiques, une cuisson pouvait durer entre une et deux semaines, jusqu’à ce qu’elle atteigne la température souhaitée. Ce four semble aussi présenter des phases de réaménagement. Les archéologues y ont trouvé un amas de tuiles rondes qui serait des ratés de cuisson, dans l’un des conduits de chaleur. Un spécialiste de l’archéomagnétisme s’est aussi rendu sur place, afin de dater la dernière utilisation du four. La fin des investigations est prévue dans les prochains jours et le site sera libéré pour permettre la construction d’une résidence de 48 logements collectifs.

À Melun, les différentes périodes chronologiques mises au jour lors de telles opérations archéologiques s’étendent de l’âge du Bronze final (Xe – IXe siècles avant notre ère) à l’époque moderne (XVIe – XVIIIe siècles après J.-C.), avec une forte activité au Haut-Empire (30 avant J.-C. à 275 après J.-C.). Les premiers résultats de l’étude stratigraphique du chantier de la rue Saint-Liesne ont révélé des vestiges excavés ou construits, ainsi que des mobiliers retrouvés, indiquant des occupations aux périodes antique, médiévale et moderne.

Durant l’Antiquité, Melun, ville fertile et riche en ressources, a ainsi occupé une place éminente parmi les cités de la province lyonnaise à laquelle elle était rattachée. « Les fours à tuiles ont été apportés par les Romains, qui eux-mêmes en ont certainement hérité des Grecs », précise Gilles Desrayaud. Tout ce précieux travail aura permis de conserver le mobilier et de préserver la mémoire de l’Histoire.

Clémence Viola

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?