AccueilActualitéUn candidat seine-et-marnais aux Olympiades des Métiers à São Paulo

Un candidat seine-et-marnais aux Olympiades des Métiers à São Paulo

Hella Kribi-Romdhane, vice-présidente de la Région en charge de l'Apprentissage, de l'Emploi et de la Formation professionnelle a rencontré récemment Rémy Dalet, à Lognes, candidat francilien aux Worldskills 2015.
Un candidat seine-et-marnais aux Olympiades des Métiers à São Paulo
© facebook.com/CFI.formations - Rémy Dalet aux Olympiades des Métiers en janvier 2015 à Strasbourg

Actualité Publié le ,

Afin de soutenir Remy Dalet, candidat au Worldskills 2015, les Olympiades des Métiers, dans la catégorie «Réfrigération technique», la vice-présidente d'Ile-de-France Hella Kribi Romdhane s'est rendue récemment à Lognes dans les locaux de la société Clauger, qui emploie le candidat en alternance et l'accompagne dans ses entrainements.

Les épreuves qui attendent ce jeune de 21 ans (titulaire d'un BTS Fluides Energies Environnements, option Génie frigorifique, arrivé en 2e position aux finales nationales de janvier 2015 à Strasbourg) à São Paulo seront très techniques : conception d'un échangeur qui transforme l'eau en glace, construction d'un groupe frigorifique adapté, ou encore dépannage d'un climatiseur, le tout en un temps limité face à 29 candidats venus du monde entier !

Ce déplacement fut également l'occasion de défendre la candidature Worldskills 2019 à Paris, pour laquelle la Région est fortement impliquée. Cette compétition est la plus grande en la matière, avec près de 1000 candidats de moins de 23 ans. Elle permet aux meilleurs jeunes professionnels du monde entier de se mesurer lors d'un concours international, organisé sur un même site, donnant ainsi une vision globale et concrète des métiers et compétences dans tous les secteurs de l'économie.

En 2011, Paris avait accueilli avec succès les finales nationales porte de Versailles où près de 100000 visiteurs étaient venu en quatre jours. Pour cette édition 2019, la capitale doit faire face aux candidatures de Charleroi (Belgique) et Kazan (Russie). Pour l'emporter, Paris entend miser à la fois sur des capacités de formation professionnelle uniques en Europe : 140 CFA - 150 lycées pro - 17 Universités, ainsi que sur des infrastructures de très bonne qualité.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?