Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Un baromètre pour mesurer les relations start-up/grands groupes

le - - Économie - Vie des entreprises

Un baromètre pour mesurer les relations start-up/grands groupes
@ DR

Le réseau d'accélérateurs Le Village by CA renouvelle pour la quatrième année consécutive son initiative pour mesurer l'évolution des relations start-up/grand groupe.

Avec ce baromètre, le réseau, qui est implanté sur le Val d'Europe avec le Village by CA Brie Picardie, se donne pour objectif mesurer l'évolution des relations entre les start-up et les grands groupes. Comme les trois années précédentes, la rapidité, la simplicité et la bienveillance sont les trois principaux critères analysés. Mais cette année, le questionnaire intègrera un nouveau thème : les risques et appréhensions liés à la collaboration entre startups et grands groupes. Le questionnaire est en ligne jusqu'au 12 avril prochain, suite à quoi les résultats seront analysés, avant qu'ils ne soient restitués prochainement. Ouvert à tous, le baromètre consiste en un questionnaire commun variant selon le profil « start-up » ou « grand groupe » composé d'une quinzaine de questions.

« La bonne relation entre les start-up et les grands groupes est la clé de leur réussite respective. Le baromètre nous permet de mesurer l'évolution des attentes et aussi des réalisations. L'année dernière nous avions noté une maturité nouvelle dans la relation même si les différences de rythme dans les process de décisions posent parfois problème », explique Fabrice Marsella, directeur du Village by CA Paris.

« L'année dernière notre étude a montré que les start-up ont pris conscience de leur valeur et sont devenues plus exigeantes dans leur relation avec les grands groupes. Il reste néanmoins des points de friction réciproques. Le sondage de cette année va nous permettre d'analyser le chemin parcouru », ajoute Seddik Jamai, directeur du secteur Fintech chez Capgemini Invent.

Les remboursements de crédit reportés jusqu'à 6 mois

Durant la crise sanitaire, la banque assure s'engager sur le territoire en accompagnant les entreprises dont l'activité est impactée par le Coronavirus.

Ces mesures visent à rechercher, au cas par cas, les solutions adaptées aux besoins de trésorerie de ses clients. Elles visent à : permettre de reporter jusqu'à 6 mois les remboursements des crédits ; mettre en place une procédure accélérée d'accord de crédit en moins de 5 jours pour les situations les plus urgentes ; supprimer les pénalités et les coûts additionnels des reports d'échéance et de crédit des clients ; ou encore à accélérer les modalités de prises en charge des demandes d'indemnités des clients assurés.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer