Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Ugo Pezzetta : « Nous souhaitons renforcer notre attractivité touristique »

le - - Actualité - Grand témoin

Ugo Pezzetta : « Nous souhaitons renforcer notre attractivité touristique »
© DR

Le président de la communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie, Ugo Pezzeta, fait le point sur les différents projets économiques de cette intercommunalité née il y a un an et demi. Entre le développement d'un nouveau télécentre, de parcs d'activité ou encore le renforcement de l'attractivité touristique, les projets ne manquent pas pour la communauté d'agglomération issue de la fusion du Pays de Coulommiers et du Pays Fertois. Ce territoire rural, situé à quelque 40 minutes de Paris, ne manquera pas à l'avenir de capitaliser sur l'un de ses principaux atouts, à savoir sa qualité de vie.

Pourriez-vous revenir sur la fusion du Pays de Coulommiers et du Pays Fertois, qui a donné naissance à l'agglomération actuelle ? Où en êtes-vous désormais ?

Cette fusion avait été préparée en amont, avec des études techniques et financières. Depuis sa création le 1er janvier 2018, la communauté d'agglomération Coulommiers Pays de Brie s'attelle à la mise en œuvre du projet de territoire qui était déjà commun aux deux précédentes intercommunalités : développer le territoire, le rendre plus attractif, tout en veillant à préserver sa qualité de vie rurale.

Au printemps dernier, nous avons déployé nos nouveaux outils numériques, qui viennent compléter la page Facebook déjà très active : un site internet institutionnel, un autre dédié aux sorties à faire sur le territoire, le site de l'office de tourisme intercommunal et enfin un espace numérique dédié à la recherche d'emploi (lire encadré ci-contre).

Une nouvelle fusion avec le Pays Créçois a été évoquée dernièrement, qu'en est-il ? Quel serait le nouveau visage de cette agglo ?

Une fusion avec une partie du Pays Créçois est effectivement à l'étude. Les communes concernées partagent le même projet de territoire que la communauté d'agglomération. C'est le projet du Parc naturel régional Brie et Deux Morin, fait font partie la majorité de ces communes. La future communauté d'agglomération compterait alors 54 communes et près de 93 000 habitants.

Pourriez-vous indiquer pourquoi un deuxième télécentre doit ouvrir à la Ferté-sous-Jouarre ? Quelles seront ses caractéristiques ?
Concernant votre offre destinée aux TPE/PME, quelle forme prendra la pépinière qui doit ouvrir dans la ZA de Sept-Sorts ?

En 2017, la communauté d'agglomération a ouvert un premier télécentre à Coulommiers. Baptisé “e-L@b”, cet espace de travail collaboratif propose aux salariés, aux commerciaux et aux entrepreneurs, des bureaux et des salles de réunion connectés au très haut débit (THD), à louer de manière flexible, avec de multiples formules d'abonnement. Aujourd'hui, le bilan d'occupation est très satisfaisant et nous conforte dans l'idée d'étendre ce type de service au territoire, à La Ferté-sous-Jouarre, à proximité de la gare SNCF, avec l'ouverture d'un deuxième télécentre, baptisé “e-Cre@” d'ici la fin de l'année 2019.

Les services proposés seront identiques à ceux de Coulommiers : bureaux fermés et en open space à louer, salles de réunion et travail collaboratif, connectés THD par fibre optique et sécurisé.

Une extension du télécentre de Coulommiers est également en projet.

En parallèle, la communauté d'agglomération développera son offre, avec l'ouverture en 2020 d'une pépinière d'entreprises dans la zone d'activités de Sept-Sorts. Cet investissement de 900 000 euros favorisera l'activité économique de cette zone et permettra à l'agglomération de développer une nouvelle solution d'implantation adaptée aux besoins des petites et moyennes entreprises, notamment dans le secteur de l'artisanat.

Deux parcs d'activité doivent également être aménagés à Mouroux et Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux. Pourriez-vous indiquer leurs caractéristiques ?

L'aménagement du parc d'activités économiques à Mouroux est le projet phare de la communauté d'agglomération en matière de développement. Il permettra la création d'un parc d'activités économiques de 26 hectares sur le plateau de Voisins, le long de la RD934, à l'entrée de Mouroux depuis Paris. Il n'accueillera pas de commerce et sera aménagé de manière qualitative, pour une bonne intégration dans le paysage, en entrée d'agglomération. La mission de maîtrise d'œuvre est en cours, pour un démarrage des travaux d'aménagement programmé pour le début d'année 2020.

Nous prévoyons également d'aménager dans les années qui viennent un parc d'activités économiques à Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, à proximité directe de l'Autoroute A4. L'extension de la zone d'activités de Jouarre et la création d'un nouveau parc à Chailly-en-Brie font également partie des projets à plus long terme. Nous anticipons ainsi l'avenir, en prévoyant le foncier nécessaire et en saisissant les opportunités immobilières qui se présentent. L'objectif global est de proposer un parcours résidentiel complet pour les entrepreneurs : de la location de bureaux à la journée dans nos télécentres à la vente de terrain sen passant par des solutions intermédiaires, avec la pépinière d'entreprises.

Quels seront les impacts de ces mesures en matière d'emploi ?

Notre territoire, comme beaucoup, a souffert et souffre encore de la fermeture de grandes entreprises industrielles. Cependant, nous disposons d'un réel atout avec un tissu très dense de PME et d'artisans, qui crée des emplois et offre de réels débouchés. La communauté d'agglomération a fait le choix stratégique de renforcer ce tissu d'entreprises locales, en développement une offre foncière et immobilière adaptée à leurs enjeux. À Mouroux, par exemple, ce sont plusieurs centaines d'emplois qui sont espérés dans le futur parc du plateau de Voisins.

Il s'agit ensuite d'orienter les jeunes et les personnes en reconversion professionnelle vers ces métiers qui recrutent localement. Au quotidien, nous travaillons avec les acteurs de l'emploi et de la formation, ainsi que les entreprises pour mieux orienter les étudiants et les chercheurs d'emploi dans leurs démarches. La communauté d'agglomération organise ainsi un forum emploi chaque année, participe à la semaine de l'industrie et met en œuvre des chantiers d'insertion, en partenariat avec l'Etat, le Département et Pôle Emploi. Nous organisons également des actions pour favoriser l'apprentissage et avons créé un nouveau dispositif de recherche d'emploi en ligne, accessible depuis l'espace emploi du site Internet. Il s'adresse au grand public et permet d'accéder à des centaines d'offres proposées sur le territoire de l'agglomération et ses alentours. Cette plateforme a été conçue comme un outil complémentaire aux démarches d'accompagnement déjà mises en œuvre par les partenaires de l'agglomération en matière d'insertion et d'emploi (Pôle Emploi, Mission locale, Département de Seine-et-Marne…).

Aurez-vous également une action sur les commerces de centre-ville ?

La communauté d'agglomération exerce la compétence politique locale du commerce et de soutien aux activités commerciales d'intérêt communautaire. À ce titre, elle agit en faveur du dynamisme commercial des centres bourgs. Leur vitalité est essentielle pour la qualité de vie sur le territoire, car cela participe au maintien de commerces de proximité et à l'entretien du bâti. L'action de la communauté d'agglomération aux côtés des communes est d'autant plus importante, dans un contexte de concurrence accrue de la part du commerce numérique et des grands centres commerciaux. Un développeur de centre bourg a ainsi été recruté pour mettre en œuvre des actions pour le développement des commerces de proximité, en partenariat avec les communes et les associations de commerçants.

Quelle est votre marge de manœuvre en matière d'attractivité touristique ? En conséquence, quels projets mettez-vous en place ?

La communauté d'agglomération souhaite clairement renforcer son attractivité touristique en misant sur ses richesses patrimoniales et sa position privilégiée en Ile-de-France, pour créer de l'activité et des emplois. Développer le tourisme est essentiel pour faire vivre nos commerces de proximité, favoriser l'implantation d'hôtels, créer des emplois et développer des filières artisanales et agricoles. Idéalement positionné à proximité du Grand Paris, notre territoire n'a pourtant pas encore su en tirer profit. Nos atouts sont pourtant nombreux :

• Un patrimoine naturel et une ruralité devenue rare en Île-de-France, avec des villages de caractère comme Aulnoy ou Guérard.

• Un patrimoine fluvial, avec de réelles opportunités de développement sur la Marne.

• Un patrimoine historique riche avec par exemple, les cryptes de Jouarre et la Commanderie des Templiers à Coulommiers.

• Des lieux insolites comme la Galleria Continua, galerie d'art contemporain implantée à Boissy-le-Châtel,

• Un patrimoine gastronomique reconnu, avec notamment le Brie de Coulommiers, réputé dans le monde entier.

Dotée de moyens plus importants, la communauté d'agglomération a donc décidé de combler ce retard en structurant une offre touristique qui met en valeur ces richesses. Pour ce faire, nous avons créé un office de tourisme intercommunal en 2018. Coulommiers Pays de Brie Tourisme est chargé de faire la promotion de notre territoire et de fédérer les acteurs locaux du tourisme autour d'une stratégie commune.

Pour structurer cette offre touristique, nous avons besoin d'un lieu phare, capable d'attirer l'attention du public francilien, notamment. Cet équipement, c'est la Maison des Fromages de Brie, porté en partenariat avec la Ville de Coulommiers. Le projet consiste à rénover un site patrimonial exceptionnel, le Couvent des Capucins, classé Monument historique, pour proposer une offre culturelle et touristique globale : un musée et un centre d'interprétation dédié aux fromages de Brie, au terroir et à la gastronomie. La Maison des Fromages de Brie a d'ores et déjà été sélectionnée par la Région pour faire partie des six sites fondateurs du Parcours de la gastronomie en Île-de-France. Le projet est actuellement en phase de maîtrise d'œuvre, pour un début des travaux en 2020. L'objectif de ce futur équipement est d'attirer plus de 30 000 visiteurs sur l'ensemble du territoire.

Pourriez-vous citer une force de l'agglomération et un point à travailler pour l'avenir ?

Notre agglomération bénéficie d'une qualité de vie rurale, devenue rare en Île-de-France. C'est un atout qu'il faut savoir préserver et mettre en valeur pour renforcer l'attractivité du territoire. Il s'agit à la fois d'une force et d'un enjeu pour l'avenir. La richesse de notre patrimoine naturel, paysager et patrimonial doit être un levier de développement, un développement durable qui respecte notre identité briarde.

Coulommiers Pays de Brie renforce sa présence numérique

Les sites internet des deux anciennes communautés de commune (le Pays de Coulommiers et le Pays Fertois) ont été supplantés par de nouveaux sites dédiés :

www.coulommierspaysdebrie.fr, propose toutes les informations concernant la vie de l'agglo.

www.sortirenpaysdebrie.com, qui recense toute les sorties culture et loisirs des 42 communes de Coulommiers Pays de Brie.

www.emploi.coulommierspaysdebrie.fr, qui recueille les offres des entreprises locales et propose une CVthèque.

www.coulommierspaysdebrie-tourisme.fr, centré sur l'offre touristique du territoire.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer