AccueilTerritoiresInfos régionTransdev va exploiter 67 lignes de bus
Transport

Transdev va exploiter 67 lignes de bus

L’opérateur de transports a obtenu une délégation de service public sur les intercommunalités de Coulommiers Pays de Brie et des Deux Morin.
Transdev va exploiter 67 lignes de bus
© Transdev

TerritoiresInfos région Publié le ,

La mise en concurrence et la modernisation du réseau de transports en commun se poursuit sur le territoire francilien et en Seine-et-Marne, notamment. Lors de sa séance du 17 février dernier, le conseil d’Île-de-France Mobilités (IDFM) a ainsi validé le choix de l’opérateur Transdev pour exploiter plusieurs réseaux de bus. Cette décision va concerner 67 lignes de bus et un service de transport à la demande (TAD) sur les territoires de la Communauté d’agglomération Coulommiers Pays de Brie et de la Communauté de communes des Deux Morin. Les principales communes desservies seront Coulommiers, La Ferté-sous-Jouarre, La Ferté Gaucher et Mouroux.

Ces contrats seront effectifs le 1er août prochain, pour une durée de cinq ans. Les cahiers des charges, émis par Île-de-France Mobilités, portent une attention particulière à l’amélioration des conditions de déplacement des Franciliens. Ils intègrent des exigences portant à la fois sur des critères sociaux pour les salariés et sur une offre de transport plus performante, une amélioration de la régularité des bus, des investissements en matière de transition énergétique et une large place à l’innovation (information des voyageurs, notamment).

Cette ouverture à la concurrence des réseaux de bus s’inscrit dans le cadre du calendrier progressif retenu par la France, en application de la réglementation européenne. Elle concernera, à terme, l’ensemble des modes de transport donnant lieu à des obligations de service public (le dernier réseau mis en concurrence sera le métro en 2039). L’exploitation des lignes de bus de grande couronne est confiée à des opérateurs historiques à travers des contrats signés de “gré à gré“ avec Île-de-France Mobilités.

Au total, ce changement de modèle économique va représenter 900 millions d’euros de chiffre d’affaires, 135 contrats, 1 200 lignes de bus, 10 000 conducteurs, 5 000 véhicules (bioGNV et électriques pour la plupart et environ 370 millions de voyages annuels.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?