Tourisme La stratégie régionale

le - - Territoires - Infos région

Tourisme  La stratégie régionale
© DR

Valérie Pécresse, la présidente de la Région, a profité de la présentation de ces résultats particulièrement encourageants du premier semestre 2018 pour rappeler les points forts de la stratégie régionale en matière de tourisme.

Comme elle le précise, « La concurrence internationale est rude et nos voisins ne nous ont pas attendus pour intégrer le tourisme dans leur stratégie d'attractivité. Nous ne pouvons donc pas nous reposer sur nos lauriers. Chaque année, nous devons faire mieux, en saisissant toutes les opportunités qui s'annoncent, notamment les nombreux rendez-vous sportifs, comme la Ryder Cup dès septembre ».

A la suite des attentats de 2015, l'Île-de-France a perdu un million de touristes... Valérie Pécresse et Anne Hidalgo, la maire de Paris, ce sont concertées : « notre première décision a été de partir ensemble à Tokyo pour rassurer et faire revenir les Japonais. Nous avons également réalisé l'audit des forces et des faiblesses de la Région, remédiant à ces dernières en travaillant sur nos atouts ».

Une région multilingue

Aujourd'hui, la stratégie de la Région s'articule autour de deux axes principaux. Selon Valérie Pécresse, « pour que l'Île-de-France demeure la première destination touristique mondiale, le premier axe essentiel de travail est l'accueil. Depuis deux ans, nous avons décidé de déployer les “Volontaires du tourisme”, sur les grands sites franciliens. Parallèlement, nous multiplions les actions pour une “Région multilingue”, afin que les professionnels du tourisme soient meilleurs encore en langues. Cet automne, nous lançons une application d'apprentissage gratuit et accessible, conçue pour les adultes, qui permettra à chacun de se perfectionner dans une série de langues, avec des modules très ludiques ».

Des transports plus faciles

« 2016, nous avons pris l'engagement d'acheter plus de 700 RER neufs ou rénovés d'ici 2021. Nous avons également mis en place une plateforme pour toutes les mobilités qui est traduite en anglais. Nous expérimentons actuellement la première phase de remplacement du ticket de métro par une validation smartphone. Nous investirons quelque 24 milliards d'euros d'ici 2025 pour rénover l'ensemble des transports en Île-de-France, avec un soin particulier porté à l'accessibilité de ces transports, une accessibilité sur laquelle nous avons pris des engagements extrêmement forts.

Nous travaillons également sur les nouvelles mobilités, le parc free floating, le covoiturage, le partage de véhicules sans station, l'expérimentation des véhicules autonomes sur l'A1 entre Roissy et Paris, sur l'A6 entre Orly et Paris, sur l'A4 en direction de Disneyland et sur l'A13 en direction de Versailles. Nous sommes pleinement sur les accès aux aéroports, avec le prolongement de la ligne 14 jusqu'à Orly, et le CDG Express jusqu'à Roissy ».

Pour le présidente de la Région, la sécurité est également un sujet d'inquiétude, notamment pour les touristes asiatiques :
« Nous avons dédié 20 millions d'euros au renforcement de la sécurité en Île-de-France et nous déployons des commissariats mobiles, installés dans des véhicules, sur les principaux sites touristiques. Ils sont équipés de tablettes numériques multilingues qui permettent d'enregistrer les plaintes en langues étrangères. Par ailleurs, la Région, via Île-de-France Mobilités, finance le recrutement de 650 personnes dans le métro, les trains, les bus... pour assurer une présence humaine et sécuriser les réseaux de transport. La RATP, le Parquet de Paris et la Préfecture de police de Paris expérimentent parallèlement la possibilité pour les touristes étrangers victimes de vols simples de déposer directement plainte dans le métro. »

Une région propre

« Enfin, nous avons décidé de rendre l'Île-de-France plus propre. En 2016, nous avons mis en place un fonds propreté qui touche l'ensemble de la région et qui permet aux mairies d'obtenir le remboursement des frais de nettoyage en cas de dépôts sauvages. Nous avons commencé avec un million d'euros. La demande est telle qu'en 2018, nous en sommes à 3,5 millions d'euros. »

L'innovation

Pour Valérie Pécresse, le second axe de la stratégie régionale, « c'est l'innovation et la transformation numérique, notamment dans le cadre de ce que nous avons appelé la “Smart région initiative”. Concrètement, nous voulons moderniser radicalement l'offre francilienne ». Pour ce faire, nous avons lancé, en juin dernier, le nouveau site de la destination Paris Région – baptisé “visitparisregion.com” – qui, à terme, sera disponible en 10 langues. Il constitue la première brique de notre plateforme digitale. Nous avons signé un partenariat avec Ali Baba, le géant du e-commerce chinois afin notre offre régionale apparaisse sur le portail.

Nous allons également accélérer le recours au Paris Region Pass, le Pass Navigo des touristes. Ce titre unique d'accès aux transports et aux sites touristiques sera enfin lancé en septembre. Il va faire gagner un temps considérable aux touristes ».




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide