AccueilInfos régionTour de France : les apprentis mobilisés

Tour de France : les apprentis mobilisés

Le Medef place l'apprentissage au cœur de son action, comme un véritable antidote contre le chômage des jeunes. Il s'associe ainsi au Tour de France pour valoriser auprès du grand public des métiers demandés et surtout les formations en alternance qui y mènent.
Tour de France : les apprentis mobilisés

TerritoiresInfos région Publié le ,

De jeunes apprentis de toute la France viendront présenter leur savoir-faire tout au long du Tour de France, en dévoilant sur les villages-départ un vélo « du futur » créé spécialement pour l'occasion. Cette opération se fait sous les couleurs de « Beau Travail ! », le programme court diffusé sur les chaînes de France Télévisions qui présentait chaque jour un métier qui connaît des difficultés pour recruter et informait les Français sur les filières qui y mènent. En Île-de-France, deux centres de formation et une école de design ont répondu à ce challenge : créer en équipe, un « vélo du futur » représentatif de leur savoir-faire, de leur créativité et de le présenter sur le village départ de leur territoire : le dimanche 23 juillet à Montgeron.

Les apprentis du CFA en serrurerie, métallerie et ferronnerie de Brétigny-sur-Orge, présenteront leur projet de vélo futuriste baptisé « Cyclobat ». Associé à un apprenti en CAP menuisier, c'est un groupe de douze 1re année en CAP métallier-serrurier qui s'est attelé à la construction de ce vélo peu traditionnel.

Avec un cadre et des jantes en aluminium, la fourche en inox, une selle et un guidon en bois, les apprentis travailleront ces différents matériaux qu'il leur faudra ensuite assembler. Motivés par la valorisation de leur savoir-faire et une manière différente d'apprendre, ils présenteront un vélo à la forme aérodynamique. Ils sont épaulés par l'entreprise KDI.

En collaboration avec L'ENSCI Paris (École nationale supérieure de création industrielle), les apprentis des Compagnons du devoir et du Tour de France, spécialisés dans les métiers du bâtiment et de l'artisanat, présenteront également leur vélo du futur, composé essentiellement de bois et de métal. Sur ce projet vont collaborer un apprenti charpentier, un autre chaudronnier, un futur ébéniste et un apprenti de l'ENSCI en design industriel. Le mot d'ordre de ce projet est de booster « l'inter métier », même si cela rajoute de la complexité. Qu'ils soient apprentis ou formateurs, ils sont des passionnés de vélo et prennent sur leur temps libre pour mener à bien cette opération actuellement au stade du design.

L'apprentissage, vecteur de l'économie en Île-de-France

En étant formés sur le terrain, dans les entreprises de leur territoire, les jeunes acquièrent une expérience professionnelle solide, appréciée des employeurs recherchant des salariés rapidement opérationnels.

Pour preuve, 96 % des entreprises envisagent l'apprentissage comme un levier d'insertion efficace et 77 % pensent que l'apprentissage permet d'améliorer les performances générales des entreprises selon l'enquête d'Ipsos Les entreprises françaises et l'apprentissage (Medef – mars 2015). En effet, sept mois après la fin de leur formation, 62 % des apprentis sont employés, et plus de la moitié sont en CDI (Enquêtes IPA menées au 1er février 2014 et 2015).

En Île-de-France en 2016, on recense 58 506 nouveaux contrats d'apprentissage.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?