AccueilDroit & chiffreActualitéSurendettement : les prêts immobiliers en cause

Surendettement : les prêts immobiliers en cause

Suite à la commission plénière de surendettement organisée dernièrement, la préfète, Béatrice Abollivier, et le directeur départemental de la Banque de France, Jean-Benoît Dubois, ont présenté les chiffres-clés pour la Seine-et-Marne.
Surendettement : les prêts immobiliers en cause

Droit & chiffreActualité Publié le ,

En 2018, la commission a reçu 2 967 dossiers, contre 3 312 en 2017, soit une baisse 10, 4 % (cette baisse est de – 7,6 % en Île-de-France). La Seine-et-Marne compte 27,1 dossiers pour 10 000 habitants (âgés de plus de 15 ans) et représente 13,3 % des dossiers déposés en Île-de-France. « Nous sommes plus proches du plan national que le reste de l'Île-de-France », commente Béatrice Abollivier.

La Seine-et-Marne se distingue surtout par la difficulté qu'ont ses habitants à rembourser des prêts immobiliers. « C'est lié à la taille du département, les gens achètent une maison mais n'ont pas toujours les capacités de remboursement », explique la préfète. Ainsi, les crédits à la consommation représentent 32,2 % de l'endettement, contre 45,9 % pour les encours immobiliers. Et l'on retrouve ce type d'endettement dans 19,6 % des dossiers (contre 20,4 % en 2017), contre 11,1 % au niveau régional. « Ce sont les cantons de la façade Est qui sont les plus touchés », précise Jean-Benoît Dubois, qui cite Provins, Montereau, et Nemours. Certains habitants du département ayant également besoin de recourir à des prêts pour acheter des véhicules, « leur budget est très tendu et le moindre accident de la vie les amène à se retrouver en difficulté ». Enfin, l'endettement médian atteint 25 756 euros par dossier, contre 23 343 euros au plan régional.

La commission de surendettement

Instituée par la loi du 31 décembre 1989, dite loi Neiertz, cette commission comprend sept membres. Elle est présidée par le préfet ou son représentant. Le vice-président est le directeur départemental des finances publiques, tandis que le secrétariat est assuré par le directeur départemental de la Banque de France. Son objectif principal est de rechercher des solutions visant à résoudre une situation de surendettement, le cas échéant par voie de conciliation, entre un débiteur et ses créanciers tout particulièrement en présence d'un bien immobilier constituant une résidence principale. Les personnes en difficultés peuvent déposer leur dossier sur les sites Melun, Noisiel et Meaux. Des permanences sont ouvertes trois jours par semaine, sur rendez-vous.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?