AccueilVie des entreprisesStandard-and-Poor's relève la note du Département

Standard-and-Poor's relève la note du Département

L'agence de notation financière internationale a pris cette décision en estimant que la collectivité avait « su maîtriser ses dépenses de fonctionnement et réduire fortement sa dette ».
Standard-and-Poor's relève la note du Département
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Le Département a révélé récemment que l'agence S&P avait relevé sa note, dont la perspective à long terme passe de AA- à AA. Par ailleurs, la perspective à court terme reste stable. « Avec ces notes, la Seine-et-Marne appartient aux Départements les plus performants de France au niveau financier », estime le Conseil départemental.

L'agence souligne notamment « l'engagement et la capacité du Département à présenter de très bons résultats financiers, le Département maintient une maîtrise forte de ses dépenses et continue à avoir un endettement faible ». S&P, explique le Département, doit ses « performances budgétaires » à sa gouvernance et sa gestion financière.

« Cette notation rehaussée devrait permettre au Département d'accéder plus facilement et à moindre coût aux financements des banques et des marchés. Dans l'ensemble de ses champs d'intervention, le Département contrôle les coûts afin d'assurer un service public de qualité pour une charge moindre », déclare Patrick Septiers, président du Département de Seine-et-Marne.

Pour le Conseil départemental, la preuve de cette bonne santé financière est à mettre à l'actif du budget 2020, qui a été voté par l'assemblée départementale jeudi 19 décembre, prévoit d'investir 250 millions d'euros, un niveau jamais atteint dans l'histoire de la collectivité. La dette, qui s'établissait à 1 milliard d'euros en 2015 a été fortement réduite, s'établissant à 670 millions d'euros à la fin 2019.

« Nous avons intérêt à continuer à rembourser nos emprunts, malgré les taux bas, ajoute Patrick Septiers. Nos charges financières se réduisent, nous dégageons davantage d'autofinancement. Nous pouvons donc investir sans augmenter la fiscalité des ménages. Nous pouvons également dépenser en fonctionnement pour répondre aux besoins des citoyens, tout en respectant le pacte financier que nous avons signé avec l'État ».

L'agence relève aussi l'impact négatif que pourrait avoir sur les Départements le transfert aux communes de la part départementale de la taxe sur le foncier bâti, projet contenu dans la prochaine loi de finances. S&P précise cependant que le Département de Seine-et-Marne
« devrait être en capacité à résister à cette réforme en raison du fort engagement de sa gouvernance à conserver des finances solides ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?