AccueilTerritoiresCollectivitéSouppes-sur-Loing investit toujours dans la pierre
Patrimoine

Souppes-sur-Loing investit toujours dans la pierre

Fierté de toute une ville et exploité depuis l’époque gallo-romaine, ce banc calcaire a contribué à la construction des grands monuments nationaux.
Souppes-sur-Loing investit toujours dans la pierre
© OTGVL

TerritoiresCollectivité Publié le ,

Basilique du Sacré-Cœur, Sorbonne, Bibliothèque nationale, Palais-Royal, socles de la tour Eiffel, terrasse de l’Arc de Triomphe, escaliers et balustrade de l’Opéra Garnier : tous ces célèbres édifices parisiens ont été construits avec la pierre beige et légèrement veinée issue des carrières de Souppes-sur-Loing, près de Nemours. Ce matériau noble, dont le nom géologique est “calcaire de Château-Landon”, a même été exploité dans les chantiers de la région dès le Moyen Âge.

Alors qu’au XIXe siècle, son extraction s’opérait à l’explosif, aujourd’hui, on fait appel à des haveuses, machines d’abattage mécaniques sciant directement dans la masse rocheuse. La pierre est ensuite redécoupée, puis sciée en tranches. La découpe y est effectuée à l’aide de débiteuses à disque diamanté. Taillée mécaniquement ou manuellement, elle est enfin polie.

Deux entreprises perpétuent cette tradition millénaire : la SCSL (Société des calcaires de Souppes-sur-Loing), qui produit du granulat, et Les Carrières de Souppes, qui extraie des blocs. Cette dernière, installée dans le hameau du Coqueluchon, possède à son actif, la restauration du Pont Neuf, à Paris, de l’église de Ferrières-en-Gâtinais et, tout récemment, de la collégiale Saint-Quiriace de Provins. Ses nouveaux projets concernent l’aménagement d’une place à Chartres, de la gare de Pithiviers et de la Poste de la rue du Louvre, à Paris. L’usine sulpicienne va également s’agrandir et recruter une quinzaine de salariés pour accueillir une nouvelle machine spécialisée dans les pièces moulurées. Après avoir traversé la crise sanitaire sans accroc, elle envisage sereinement l’avenir. Recherchée pour ses qualités mécaniques et esthétiques, la pierre de Souppes conserve, en effet, une cote intacte auprès des maîtres d’œuvre et d’ouvrage, notamment.

Pour les amateurs de géologie, les carrières de Souppes-sur-Loing se visitent toute l’année. Pour connaître les jours d’ouverture, il faut contacter l’Office de tourisme Gâtinais Val-de-Loing qui organise des visites guidées (bottes et gilet jaune obligatoires). À Souppes-sur-Loing, l’Histoire continue de se construire pierre après pierre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?