AccueilActualitéSociétéSix mois de prison avec sursis pour le violeur d’une chèvre
Justice

Six mois de prison avec sursis pour le violeur d’une chèvre

Cet homme de 26 ans avait été piégé par la vidéosurveillance d'une ferme de Chaintreaux, alors qu'il était en train de violer une chèvre en mai dernier. le tribunal correctionnel de Fontainebleau a rendu sa décision le 28 novembre.
un homme, qui avait violé une chèvre en mai dernier dans une ferme de Chaintreaux, a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Fontainebleau.
© Adobe Stock - un homme, qui avait violé une chèvre en mai dernier dans une ferme de Chaintreaux, a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Fontainebleau.

ActualitéSociété Publié le ,

C’est une affaire sordide de zoophilie qui a été jugée le 28 novembre par le tribunal correctionnel de Fontainebleau. Celle-ci portait sur des abus sexuels et des actes de cruauté commis envers une chèvre dans la nuit du 10 au 11 mai dernier dans une ferme de Chaintreaux, près d’Egreville.

Absent lors de l’audience, le prévenu est un homme de 26 ans originaire des Antilles et sous l’empire de l’alcool au moment des faits. Il a été formellement identifié grâce à des caméras de vidéosurveillance installées par la propriétaire de l’exploitation agricole. Elles l’ont même filmé entrain de charger l’animal dans sa voiture avant de l’abandonner quelques kilomètres plus loin.

Interdiction de détenir des animaux

Plusieurs associations de défense animale (Stéphane-Lamart, SPA, Droit animalier, Fondation Brigitte-Bardot, Action Protection animale et Ani’Meaux) s’étaient portées parties civiles et étaient représentées par six avocats. La propriétaire de la ferme de Chaintreaux a également assisté à l’audience.

Le prévenu a finalement écopé de six mois de prison avec sursis probatoire pendant 24 mois. Il a été également condamné à l’interdiction à vie de détenir des animaux et d’exercer un métier en lien avec eux. Enfin, il devra verser un euro symbolique de dommages et intérêts et 100 euros de frais de justice à chacune des associations présentes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?