Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Seine-et-Marne 2030 “affirmer une attractivite originale”

le - - Territoires - Infos région

Seine-et-Marne 2030 “affirmer une attractivite originale”
@DR - Maquette du véhicule Uber par Safran Cabin

Deuxième axe de la stratégie de développement détaillée dans le cahier thématique “Projets de territoire”, publié dernièrement par le Département dans le cadre du Livre blanc “Seine-et-Marne 2030, l'Île-de-France des possibles”, l'attractivité est au cœur de l'action. Comme le précise, Patrick Septiers, le président du Département, « dans un contexte législatif en perpétuelle mutation, marqué par les réformes territoriales et la diminution des dotations de l'État, le Conseil départemental a engagé́, dès 2015, la nécessaire refonte d'une politique d'accompagnement des territoires, guidée notamment par la volonté d'accroître l'attractivité et le rayonnement du département, dont le développement va de pair avec celui de ses villes et de ses villages. »

Comme le précise le cahier thématique, « Au sein de la Région Métropole, la Seine-et-Marne dispose d'atouts remarquables pour renforcer son attractivité territoriale » C'est, en effet le plus grand département francilien par sa superficie, son dynamisme démographique ;
une association de territoires denses proches du centre métropolitain et de territoires à dominante rurale.

La Seine-et-Marne occupe aussi une place particulière par son ouverture vers quatre régions – Hauts-de-France, Grand Est, Centre-Val de Loire, Bourgogne-Franche-Comté – regroupant six départements – Loiret, Yonne, Aube, Marne, Aisne et Oise – hors de l'Île-de-France. « Cette situation singulière révèle des enjeux et des responsabilités spécifiques dans un nécessaire dialogue autour des relations interrégionales et des bassins de vie de proximité. »

La stratégie d'attractivité territoriale

Pour mettre en œuvre sa stratégie d'attractivité, le Département s'est doté d'outils originaux et partenariaux avec la création d'un Conseil stratégique, d'une agence d'attractivité, d'une plateforme d'ingénierie et d'un observatoire départemental. Piliers d'une même stratégie pour le développement et l'attractivité de la Seine-et-Marne, ces différents acteurs et instances ont mené des travaux complémentaires, parmi lesquels une démarche de marketing territorial. Cette démarche, portée par l'agence d'attractivité du Département, a été élaborée en co-construction avec les acteurs du territoire, à travers notamment la création d'une marque partagée “Seine-et-Marne, Vivre en grand !”, qui symbolise « son identité, ses atouts et son ambition pour l'avenir ». Par ailleurs, une liste de propositions opérationnelles a été établie par le Conseil stratégique. En juin 2019, ce conseil a proposé la mise en place de 11 groupes de travail, destinés à travailler sur différentes thématiques identifiées sur la base des priorités fixées par le Livre blanc et le cahier thématique “Économie, emploi et formation”. Ces groupes de travail ont ainsi formulé des propositions concrètes et opérationnelles autour de différents sujets tels que la formation, l'accueil des salariés et de leurs enfants, la structuration des filières stratégiques – déchets de chantier, filière bois, construction innovante...– et de l'économie touristique, la mobilité, les transports ou encore le logement. Une partie des conclusions de ce groupe de travail ont été reprises dans le cahier thématique qui vient d'être publié par le Département.

Promouvoir les secteurs clés

Pour construire une attractivité économique fondée sur l'innovation et sur une série de secteur clés. La Seine-et-Marne se positionne sur six filières :
l'agriculture et l'agroalimentaire, l'aéronautique – qui traverse une période particulièrement difficile –, l'industrie des matériaux, la construction et la ville durable, la logistique, le tourisme et les loisirs. Le Département déploie ainsi une stratégie pour favoriser le développement des activités existantes et accueillir de nouveaux projets. Il soutient les filières à forte valeur ajoutée participant aux fonctions métropolitaines, au croisement des enjeux de développement et de transition énergétique. Il pourra également accompagner la reconversion de certaines zones d'activités anciennes et déqualifiées, identifiées comme pôles stratégiques de réindustrialisation en Seine-et-Marne.

À l'aune des travaux du Conseil stratégique, le préalable est la création d'une “task force” permettant de répondre rapidement aux besoins spécifiques des entreprises déjà implantées ou de celles qui cherchent à s'implanter sur le territoire. L'Agence d'attractivité du Département peut y jouer un rôle de catalyseur, en charge de coordonner un réseau de contributeurs associant les services économiques des EPCI, la Région Île-de-France et l'État.

Une “French Fab 77”

Les industries du futur sont en bonne place parmi les filières à développer en priorité. Le département bénéficie déjà de la présence d'entreprises en pointe sur cette thématique et de structures de formation et d'enseignement qui répondent aux besoins de transformation. Par ailleurs, des pôles scientifiques et universitaires, tels que la Cité Descartes, de Champs-sur-Marne, proposent des dispositifs et des outils d'appui à la création d'entreprises.

Notamment pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire, le Département soutient aujourd'hui la création d'un groupe d'entreprises issues de cette filière industrielle, qui pourrait être baptisée “French Fab 77”, dont la vocation essentielle serait de créer un réseau inter-entreprises en mesure d'apporter un accompagnement pratique et immédiat. À terme, il s'agira de promouvoir les dispositifs “French Fab” et “Industries du futur” auprès des entreprises concernées pour conforter leur positionnement économique et le rayonnement de la Seine-et-Marne.

Accompagner la révolution numérique

Parmi les autres filières clés, on peut aussi citer la logistique, vecteur important de développement économique de Seine-et-Marne, et surtout le numérique dont le Département veut accompagner la révolution.

Dans cette optique, la Seine-et-Marne dispose aujourd'hui d'une solide infrastructure – 100 % du territoire sera couvert en fibre optique d'ici 2024 –, qui lui permet d'afficher son ambition pour accompagner les entreprises et les acteurs locaux dans les nouveaux usages.

Cette ambition va s'organiser autour de quatre objectifs prioritaires :

  • l'achèvement de l'aménagement numérique ;
  • le développement des nouvelles formes de travail et de pratiques professionnelles – télétravail, coworking... –;
  • la formation et l'information des acteurs économiques (commerçants, TPE/PME) ;
  • enfin la cybersécurité et l'e-réputation fondées sur les ressources que constituent aujourd'hui les data centers que compte le département.



MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer