Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Sécheresse : les éleveurs autorisés à utiliser des jachères

le - - Économie - Vie des entreprises

Sécheresse : les éleveurs autorisés à utiliser des jachères
DR - Jachère - Marne et Gondoire

Le ministère de l'Agriculture a fait cette annonce début août, eu égard au déficit de précipitations au printemps, et à la sécheresse qui s'est accentuée en juillet.

Les sol étant secs, les prairies sont affectées, ce qui pénalise l'alimentation des troupeaux. Le ministère de l'Agriculture rappelle que cette sécheresse vient aggraver une situation déjà difficile pour les éleveurs, dont les stocks de fourrage ont déjà eté diminués par la répétition des sécheresses des années passées. Les éleveurs des zones les plus touchées n'ont donc pas d'autre choix que d'utiliser leur jachère pour assurer l'alimentation de leur troupeau dans ces conditions. C'est dans ce contexte que Julien Denormandie, le ministre de l'agriculture, a pris cette mesure autorisant à faire pâturer les troupeaux ou à faucher pour produire du fourrage.

Ces professionnels bénéficieront d'une reconnaissance de circonstances exceptionnelles et par conséquent, les jachères déclarées en tant que surface d'intérêt écologique (SIE) même fauchées ou pâturées pourront continuer à être comptabilisées comme SIE pour l'octroi du « paiement vert » . La disposition a été prise dans 47 départements, dont celui de la Seine-et-Marne.

Le ministère indique suivre « avec attention les évolutions des conditions climatiques en France comme dans les autres Etats-membres ainsi que leurs conséquences sur les disponibilités fourragères pour accompagner au mieux les éleveurs touchés par ce nouvel épisode de sécheresse. »

Juien Denormandie, ministre de l'Agriculture, a indiqué être « aux côtés des agriculteurs et éleveurs pour les accompagner face à la sécheresse. « Cette autorisation à faucher ou faire pâturer les jachères est une réponse à effet immédiat. Je resterai particulièrement attentif à l'évolution de la situation et je déclencherai si nécessaire les différentes procédures pour accompagner les producteurs dans ces difficultés. Au-delà, la répétition de ces épisodes de sécheresse nous renvoie à la question de l'adaptation de notre agriculture au changement climatique. Cette adaptation sera au cœur de notre plan de relance », a-t-il ajouté. Même si la mesure avait été demandée par les professionnels, ces derniers jugent qu'elle a été prise trop tardivement, les jachères ayant été brûlées par le soleil de juillet.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer