Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Salvum, l'appli qui peut sauver des vies

le - - Économie - Vie des entreprises

Salvum, l'appli qui peut sauver  des vies
© D.R.

Un oncle sapeur-pompier a sans doute forgé son destin. Depuis tout jeune, Pierre Sabin, le président de la start-up solidaire Salvum (sauvé en latin), a l'âme d'un sauveur.

« Rien n'est plus important que de sauver une vie, confie ce Toulousain exilé en Seine-et-Marne. Mais à l'école, on ne nous enseignait pas le secourisme. » Alors à 15 ans, il invente un jeu de société dédié aux gestes de premiers secours. En 2003, après des études en physique et en finance, il est revenu à ses premières amours. Avec son ami et associé Christian Molinari, il fonde Abeilles, une maison d'édition de jeux éducatifs en santé qui rafle rapidement des prix. En 2014, c'est la création de Salvum, un outil ludo-pédagogique, dont l'objectif est de développer des solutions numériques pour faciliter la prise en charge d'une victime en attendant les secours.

« On veut rendre le secourisme accessible à tous, affirme Pierre Sabin, dont le « bébé » a grandi pour devenir un organisme de formation agréé par le ministère de l'Intérieur. Comme je ne conçois pas qu'on doive payer pour apprendre à sauver une vie, on vend nos formations uniquement aux entreprises, afin qu'elles sensibilisent leurs salariés. On souhaite créer un cercle vertueux, car de nombreuses morts pourraient être évitées chaque année si les gens maîtrisaient ces gestes vitaux. » Les assurances, les mutuelles et l'Education nationale sont les principaux clients de la start-up basée à Serris et qui emploie dix salariés.

Des modules spécifiques

Le principe pédagogique de cette application est simple : Pour une formation en ligne PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1), par exemple, vous répondez à des questions sur un cas concret (accident, noyade, électrocution…) depuis votre ordinateur ou votre smartphone. Une fois le test réussi, vous obtenez un certificat qui valide cette partie théorique. La pratique se déroule, ensuite, dans un centre de formation partenaire. Plusieurs modules spécifiques (secourisme routier, nourrissons, aidants…) existent déjà et durant la crise sanitaire, un autre module, baptisé « Stop virus », a même été proposé dans les écoles.

Depuis 2018, Salvum peut compter sur l'expertise du Medef 77. « Ses conseillers sont très accueillants et à l'écoute, souligne Pierre Sabin. Le Medef, ce n'est pas que le CAC 40. Durant le confinement, ils ont été très réactifs en nous fournissant des masques et en organisant des webinaires. Pour éviter de s'isoler, il faut savoir s'ouvrir aux autres. »

Renseignements : contact@salvum.org et 05 32 66 99 50.




Farid ZOUAOUI

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer