AccueilVie des entreprisesSa nouvelle gamme lumineuse lancée, Soundary Cycle recherche des financeurs

Sa nouvelle gamme lumineuse lancée, Soundary Cycle recherche des financeurs

Cette marque d'accessoires et de maroquinerie pour cyclistes urbains, fondée par Angèle Radjagobal, a été récompensée lors des Prix de la créativité 2016 par le Département. Avec l'arrivée d'une nouvelle gamme “accessible” de sacs à dos, c'est une étape charnière qui se profile pour cette entrepreneuse seine-et-marnaise.
Sa nouvelle gamme lumineuse lancée, Soundary Cycle recherche des financeurs
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

C'est après un voyage à vélo de 4 000 km dans la Cordillère des Andes que l'idée de se tourner vers l'entrepreneuriat a germé dans l'esprit d'Angèle Radjagobal. « Le vélo est un vecteur d'émancipation, il est pour moi synonyme d'autonomie, de liberté », explique la fondatrice de Soundary Cycle, qui s'est ensuite demandé s'il n'était pas possible de favoriser sa pratique par l'utilisation « d'équipements confortables et simples à utiliser ».

C'est à partir de là que l'idée de créer des sacs « minimalistes, design, urbains et destinés aux nomades des deux sexes » s'est imposée à cette Seine-et-Marnaise installée à Vaux-le-Pénil, qui voulait créer un produit utilisable en toutes circonstances. « Une fois arrivé à destination, le cycliste redevenu piéton devrait pouvoir rester un usager urbain comme les autres et transporter ses affaires personnelles et professionnelles sans avoir à changer d'équipement », explique la CEO de Soundary Cycle, qui a donc façonné un sac « très confortable » permettant de « circuler le dos libre sur le vélo sans transpirer ».

Pour pouvoir pédaler en toute liberté, Angèle Radjagobal a conçu un système composé d'attaches et de tendeurs pour fixer le sac à dos sur le porte-bagage du vélo. Le sac en forme de demi cercle est inspiré de la roue du velo. La sécurité du cycliste a aussi été repensée avec des éléments réfléchissants et l'ajout d'un voyant lumineux. « J'ai intégré de la fibre optique tissée au sac pour le rendre encore plus visible la nuit », ajoute la startupeuse, qui a souhaité, à l'instar des voitures, modéliser la phase de freinage. L'objet a également été pensé de manière à faciliter le transport d'une tablette ou d'un ordinateur portable. « Le centre de gravité est proche du dos. Ainsi, l'ordinateur, calé, fait corps avec nous », ajoute la Pénivauxoise.

Après une première gamme favorisant le made in France, le site de Soundary Cycle (soundarycycle.com) accueillera dans les tous prochains jours une nouvelle mouture « plus accessible et lumineuse». « La fabrication étant industrialisée, je recherche des financeurs », précise l'entrepreneuse, qui a déjà reçu le soutien du réseau Entreprendre, de Fincoach et de Business angel investis. L'appel est lancé .

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?