AccueilDroit & chiffreRupture digitale et nouveau cadre juridique

Rupture digitale et nouveau cadre juridique

La deuxième édition de Technolex a tenu ses promesses. Après une première édition couronnée de succès en novembre 2016, cette journée de conférences dédiées aux enjeux couplés de la disruption digitale et du juridique, organisée par le Serda et le chantre du droit des robots, Alain Bensoussan, a soulevé l'impérieuse nécessité de légiférer en la matière.
Rupture digitale et nouveau cadre juridique

Droit & chiffre Publié le ,

Organisée par le Groupe Serda Archimag (société de conseil, formation, études et veille spécialisée dans les domaines de la dématérialisation), avec la coopération scientifique du cabinet Alain Bensoussan Avocats Lexing, cette journée de formation s'est déroulée dans le cadre exceptionnel du Collège des Bernardins. Une bâtisse médiévale classée monument historique où le savoir et les idées se partagent depuis des siècles. Débats et propositions innovantes étaient au rendez-vous.

Rupture digitale oblige, l'usage massif des technologies numériques révolutionne l'environnement des entreprises, accélère leur transition digitale et les incite à dématérialiser, adopter le Big data, les smart contracts, les objets connectés ou encore les robots et l'intelligence artificielle (IA). Tant les directions des systèmes d'information que les directions juridiques ont besoin… (lire la suite)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?