AccueilInfos régionRubans du patrimoine : la Seine-et-Marne doublement récompensée

Rubans du patrimoine : la Seine-et-Marne doublement récompensée

En 23 ans d'existence, c'est la première fois, en Île de France, que les prix régionaux et départementaux des Rubans du patrimoine reviennent à deux villages seine-et-marnais. Un résultat qui récompense des initiatives locales et, au delà de la revalorisation des bâtiments, le dynamisme des campagnes.
Rubans du patrimoine : la Seine-et-Marne doublement récompensée

TerritoiresInfos région Publié le ,

Partenariat entre la Fédération française du bâtiment, l'Association des maires de France, la Fondation du patrimoine et la Caisse d'Épargne, les Rubans du patrimoine, ont été créés pour promouvoir les actions de rénovations et de mise en valeurs du patrimoine local.

Un dynamisme rural

Cette année, les deux lauréats seine-et-marnais sont deux petits villages, preuve de la ténacité des édiles en matière de dynamisme rural.

Montmachoux (235 habitants) gagnant du prix régional, présentait la rénovation de la nef et de la sacristie de l'église Saint Martin, un monument du XIIe siècle qui était dans un piteux état. Un travail de longue haleine pour le maire actuel, Patrick Jacques, « le projet a été initié lors de la précédente mandature, trois ans ont été nécessaires pour le montage des dossiers auprès des différents organismes comme le Département ou la Drac et les travaux ont duré de 2014 à 2016 ».

Même gageure à Beaumont-du-Gâtinais (1 184 habitants), où le maire, Hugues Moncel, élu depuis 2001, a souhaité faire renaître le cœur du village. « C'est un chantier imposant puisque nous avons rénové la ferme de l'ancien château pour y aménager des salles associatives et entrepris la réhabilitation d'un hôtel particulier pour y installer la mairie. Il ne s'agit pas seulement de rénovations de bâtiment mais d'un projet à plus long terme. L'enjeu, c'est le dynamisme de votre village. »

Thierry Fromentin, le président de la Fédération française du bâtiment Île-de-France Est, nouvelle appellation de BTP 77, est lui aussi satisfait : « Cela reste un échange gagnant-gagnant, ce prix contribue à un nouvel essor architectural de la part des communes et met également en avant le travail de nos artisans. Prenez l'entreprise d'Alain et Éric Fortier, ce sont les charpentiers qui sont intervenus à Montmachoux. Ils sont installés à Amponville depuis leur création en 1897 par leur arrière-grand-père ! On reste sur des démarches locales avec une expérience indéniable. »

D'autres travaux en perspective

Les deux lauréats de cette édition ne comptent pas s'arrête là. Pour Montmachoux, l'année 2018 sera celle de l'enfouissement des réseaux autour de l'église avant d'attaquer la rénovation de la nef de l'église, en 2019. Pour Beaumont-du-Gâtinais, le maire vient de signer le protocole d'achat d'un ancien couvent situé dans le centre du village. Le but est de le transformer en centre d'accueil et d'hébergement, pour accueillir des femmes battues.

Les critères de participation

- les travaux doivent avoir été achevés dans les trois dernières années

- les édifices doivent avoir plus de 50 ans

- les travaux doivent avoir été effectués par des entreprises du bâtiment.

Le jury prend aussi en compte la qualité de la rénovation, les démarches effectuées pour les dossiers de financement et la finalité d'utilisation des locaux rénovés.

Cette année, 112 dossiers ont été éligibles dont sept sur le département de Seine-et-Marne.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?