AccueilActualitéRSA : le Conseil départemental renforce son contrôle

RSA : le Conseil départemental renforce son contrôle

La nouvelle commission départementale de coordination du revenu de solidarité active, dit RSA, qui s'est réunie pour la première fois le 9 mars dernier, prévoierrait de supprimer l'allocation des bénéficiaires qui ne justifient pas leur démarche de recherche d'emploi.

Actualité Publié le ,

La commission départementale de coordination du RSA, tenue à majorité par Les Républicains, souhaite mener une nouvelle politique d'accompagnement des personnes bénéficiaires du RSA.

Après avoir dressé le constat d'une défaillance dans le suivi des bénéficiaires de l'allocation, elle a lancé une nouvelle méthode de travail qui veille à réduire les abus. Elle a choisi d'examiner les dossiers des 10 000 bénéficiaires de l'allocation qui n'étaient pas suivis jusqu'à présent concernant leur retour à l'emploi.

Deux inspecteurs et deux contrôleurs, qui enquêtent désormais sur le terrain, ont indiqué à nos confrères du Parisien que 170 RSA pourraient déjà ne pas être reconduits. Ils ont tout d'abord envoyé un courrier à chacun de ces allocataires pour leur demander de justifier d'une démarche de recherche d'emploi, de formation ou d'insertion. Pour tous ceux qui n'ont pas répondu, un second courrier leur a été envoyé pour leur signifier qu'ils ne bénéficieraient plus du RSA. Des amendes et des poursuites pénales sont également prévues en cas de fraude.

L'objectif étant la garantie d'une prise en charge plus rapide et plus performante des bénéficiaires. Elle veut favoriser un retour à l'emploi rapide à travers des actions d'insertion professionnelle et des formations mieux ciblées.

De plus, ces possibles radiations représenteraient une économie de taille pour le département dont une part très importante du budget est allouée au RSA.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?