AccueilÉconomieVie des entreprisesRestauration rapide : l’Urssaf Île-de-France agit contre le travail dissimulé
Social

Restauration rapide : l’Urssaf Île-de-France agit contre le travail dissimulé

Le 15 novembre, l’Urssaf Île-de-France a diligenté une vaste opération de contrôle dans le milieu de la restauration rapide recensant 96 salariés non déclarés.
L’Urssaf Île-de-France a lancé une vaste opération de contrôle dans le secteur de la restauration rapide.
© Adobe Stock - L’Urssaf Île-de-France a lancé une vaste opération de contrôle dans le secteur de la restauration rapide.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Une cinquantaine d’équipes (plus de 200 inspecteurs Urssaf) sont intervenues, le 15 novembre, dans 286 points de restauration rapide différents à l’heure du déjeuner et du dîner, afin de s'assurer que les personnes employées dans ces établissements étaient bien déclarées. Au total, 727 salariés ont été interrogés sur place. A l’issue de ce contrôle d’ampleur, 72 constats de travail dissimulé ont été dressés (environ 25 % des entreprises contrôlées) concernant 96 personnes. Certaines situations doivent encore faire l’objet de vérifications complémentaires, afin d’estimer le montant total des fraudes constatées.

Cette opération s’inscrit dans un objectif de prévention du phénomènede travail illégal dans un des secteurs connus pour avoir un fort turn-over de main d’œuvre. Il s’agit pour l’Urssaf Île-de-France de veiller à préserver les droits sociaux des salariés et de contribuer aux conditions d’une concurrence loyale entre acteurs économiques.

Cinq priorités poursuivies

Entre 2018 et la mi-2022, le montant des redressements opérés au titre de la lutte contre le travail illégal s’est élevé à 1, 5 milliardsd’euros. Pour renforcer la lutte contre le travail dissimulé, cinq priorités sont poursuivies :

  • prévenir les situations de fraude, notamment par une communication active menée avec des partenaires.
  • assurer une présence sur le territoire via des contrôles très réguliers et visibles de tous.
  • lutter contre les entreprisesqui contournent les règles du détachement de travailleurs étrangers en ne leur garantissant pas leurs droits sociaux.
  • renforcer les liens avec les partenaires de l’Urssaf (les services de police, de gendarmerie, de l’inspection du travail, ainsi qu’avec les parquets afin de partager nos données et améliorer le recouvrement des sommes éludées).
  • porter des propositions auprès des pouvoirs publics d’adaptation de la législation afin d’empêcher ou de sanctionner les comportements frauduleux.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?