AccueilVie des entreprisesRéouverture, acte I

Réouverture, acte I

Bars, restaurants, magasins, cinémas, théâtres, parcs animaliers, musées et concerts : le 19 mai va marquer la première étape de la réouverture de tous ces secteurs d'activité économique, après presque sept mois de fermeture administrative pour certains d'entre eux. Ce déconfinement généralisé (avec le passage du couvre-feu à 21h) se poursuivra le 9 juin avec de nouveaux assouplissements.
Réouverture, acte I
@ Adobe Stock

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Si vous rêviez d'aller danser en boîte de nuit, c'est encore raté. Fermées depuis mars 2020, les discothèques sont les grandes perdantes (pas de décision avant le 15 juin) de la phase II du déconfinement qui débute le 19 mai. Pour la majorité des autres établissements, c'est la sortie d'un tunnel emprunté depuis fin octobre 2020. Certes, les restrictions sanitaires vont encore perdurer jusqu'au 9 juin, date de la troisième étape du calendrier de sortie de crise établi par le Gouvernement, mais cela sent vraiment la reprise d'activité.

C'est le cas des restaurants et des bars. Mais pour l'instant, seules leurs terrasses pourront accueillir du public (capacité limitée à 50 % et tablées de six personnes maximum). Pour consommer en intérieur, il faudra attendre le 9 juin. Les magasins, ceux non considérés comme de première nécessité, pourront également relever le rideau. Les commerçants devront toutefois réserver 8 m2 pour chaque client. Les musées devront respecter le même protocole. Bonne nouvelle également pour les amateurs de cinéma, de théâtre et de musique, même si chaque salle est bloquée à 35 % de sa capacité d'accueil (800 spectateurs maximum). Les concerts, eux, seront autorisés dans le cadre de festivals en plein air avec une jauge fixée à 35 % (1 000 spectateurs maximum et assis). Le public va pouvoir fréquenter de nouveau les parcs animaliers, mais la capacité d'accueil maximale sera réduite à 50 %. Enfin, l'activité sportive va reprendre, mais pour les seuls pratiquants prioritaires dans un premier temps, aussi bien en plein air qu'en intérieur.

Parallèlement à ces réouvertures, on en sait plus sur l'évolution des aides du Gouvernement. Elles vont être désormais dégressives. Le plancher de perte de 50 % de chiffre d'affaires, qui permettait jusque-là de bénéficier du fonds de solidarité, va “sauter” au 1er juin. À cette date, ce soutien correspondra à 40 % de perte du CA par rapport à celui de juin 2019, 30 % en juillet et 20 % en août pour finalement disparaître en septembre. Même chose pour l'exonération des cotisations salariales qui passera de 20 % à 15 % à partir du 1er juin et jusqu'à fin août. Quant au chômage partiel, le reste à charge sera de 15 % dès le 1er juillet, puis de 25 % en août et de 40 % en septembre. Si le gouvernement ouvre d'un côté, il ferme de l'autre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?