AccueilTerritoiresInfos régionReforest’Action lance un appel à projets “Label Bas-Carbone”

Reforest’Action lance un appel à projets “Label Bas-Carbone”

Cette opération permet aux propriétaires forestiers et aux collectivités de bénéficier d’un accompagnement et de financements.
Reforest’Action lance un appel à projets “Label Bas-Carbone”
© Adobe Stock

TerritoiresInfos région Publié le ,

En Île-de-France, les forêts couvrent 21 %
du territoire et sont privées à 67 %. Mais depuis une quinzaine d’années, les phénomènes climatiques extrêmes les fragilisent. C’est pour les maintenir en bonne santé que Reforest’Action a lancé un appel à projets début juillet. L’objectif de cette entreprise environnementale, dont la mission est de restaurer et de créer des forêts à travers le monde, est de labelliser et de financer des opérations sylvicoles souvent très coûteuses.

Baptisé “Label Bas-Carbone” et initié par le ministère de la Transition écologique, ce programme a pour ambition de valoriser les acteurs qui contribuent activement à l’atteinte des objectifs de la stratégie nationale “Bas-Carbone”. Il comprend un accompagnement technique, administratif et financier. Avec cette labellisation, les propriétaires forestiers franciliens ont ainsi l’opportunité de restaurer leurs parcelles ou d’en créer de nouvelles à moindre coût, tout en valorisant la séquestration de carbone. « Nous sommes très bien identifiés auprès des financeurs. Cela nous permet de garantir un financement au propriétaire dès que son projet est labellisé », explique Stéphane Hallaire, président de Reforest’Action.

L’entreprise finance, en effet, entre 50 et 80 % des coûts de préparation du sol, de plantation, d’entretien jusqu’à cinq ans et de maîtrise d’œuvre des projets. Les fonds sont collectés auprès d’entreprises et de particuliers souhaitant agir en faveur de la forêt avec des bénéfices concrets : séquestration de CO2, amélioration de la qualité de l’air, production de bois, filtration de l’eau ou réservoir de biodiversité.

L’enjeu est d’importance, car la filière forêt-bois française permet de compenser environ 20 % des émissions de CO2. C’est notamment le cas de la Seine-et-Marne, département boisé à 23 % (contre 31 % en moyenne). « C’est le 15e département le plus densément peuplé en France métropolitaine. Les propriétaires privés y possèdent des surfaces d’environ un hectare. L’essence principale des forêts seine-et-marnaises est le chêne, puis le frêne », précise Marie Abboud, chargée de projets chez Reforest’Action.

Depuis 2010, Reforest’Action a accompagné plus de 1 000 projets forestiers en France. Dans le monde, ce sont plus de 23 millions d’arbres qui ont été financés dans 42 pays. En 2021, cette entreprise a été reconnue “Partenaire-Acteur de la décennie des Nations Unies“ pour la restauration des écosystèmes.

www.reforestaction.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?