Fermer la publicit�
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Recrutement juridique : état des lieux 2014

le - - Territoires - Collectivité

Recrutement juridique : état des lieux 2014
Fed Légal

Fed Légal, cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers juridiques et fiscaux, vient de publier son baromètre annuel des motifs d'embauche liés au recrutement juridique.

Sur la base des missions confiées à Fed Légal durant l’année 2014, le baromètre donne une idée de l’état du marché de l’emploi des métiers du droit en 2014 – précision faite toutefois qu’il ne prend pas en compte les données liées au recrutement en cabinets d’avocats. Alors quels types de contrats caractérisent cette année le recrutement juridique, et dans quelle mesure ?

Premier constat : les contrats à durée indéterminée (CDI) ont été privilégiés sur l’année 2014.

En 2014, les CDI représentent la base de 53,5 %% des embauches au sein des directions juridiques et fiscales, devant les CDD et les contrats en intérim qui ont pesé un poids identique dans les recrutements juridiques : 23,25 %% chacun. Par ailleurs, le 3ème trimestre a affiché le plus fort taux d’embauche en CDI (61 %%) avant une baisse significative au dernier trimestre (50 %%), au profit du recours à l’intérim (+ 15 points). Fait constant sur l’année 2014 : chaque trimestre, la part des CDI liés à un remplacement est restée nettement supérieur à celle des créations de poste en CDI.

Deuxième constat : les remplacements sont le premier motif du recrutement juridique.

Les remplacements sont indiscutablement la première cause du recrutement juridique (60%%), très loin devant les créations de postes (20,50 %%) et l’accroissement d’activité (19,75 %%). Constat encourageant : les postes de remplaçants ont été pourvus majoritairement en CDI (33 %%), puis en CDD (15,25 %%), laissant les remplacements dus à l’intérim en dernière position.  A noter toutefois qu’au dernier trimestre, la part des remplacements par contrat d’intérim a égalé celle des remplacements en CDI (17%%).

Troisième constat : l’intérim est privilégié face à une croissance d’activité.

Les directions juridiques et fiscales font avant tout appel à l’intérim pour faire face à un surcroît d’activité : 11,75 %% contre 8 %% des CDD. C’est au 2ème trimestre que l’on a embauché le plus pour ce motif (31 %%) avant une large baisse au 3ème trimestre (8 %%) puis une reprise au 4ème trimestre (22%%).

Le directeur de Fed Légal, Ian de Bondt, note dans un communiqué que « 2014 s’est caractérisée par la confirmation du mouvement d’internalisation des fonctions juridiques et fiscales au sein des entreprises. L’année a vu également un mouvement de reprise des recrutements dans les pratiques telles que le M&A, le financement et le droit boursier, liées notamment à la reprise des marchés financiers. »

Aussi l’année à venir devrait-elle réaliser un bon départ, selon Ian de Bondt : « La reprise de l’activité aux Etats-Unis, la baisse du prix du pétrole et de l’Euro, sont des indicateurs de début d’année qui présagent d’un premier semestre 2015 dynamique, notamment dans l’industrie exportatrice. »




Eric GUERIN
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer