Quinze vignerons franciliens formés à la Maison de la vigne et du vin

le - - Économie - Vie des entreprises

Quinze vignerons franciliens formés à la Maison de la vigne et du vin
© DR

Des viticulteurs seine-et-marnais et essonniens ont été sensibilisés dernièrement aux nouveaux dangers menaçant la vigne par la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon) d'Île-de-France.

La Maison de la vigne et du vin, construite en 2014 par Daniel Kiszel afin de mettre en valeur le vignoble de la commune de Guérard par le biais de multiples actions, a reçu dernièrement 15 vignerons originaires de la Seine-et-Marne et de l'Essonne. À l'origine de cette initiative, le Syndicat des vignerons d'Île-de-France (Syvif), qui avait convié Anne Danthony, responsable technique de la Fredon Île-de-France, un organisme de défense contre les organismes nuisibles aux végétaux et basé à Champlan (Essonne). Elle a pu témoigner de l'importance de la lutte contre la maladie de Pierce et la flavescence dorée, connues comme étant les nouvelles menaces pesant sur la vigne en Europe. La première a provoqué de graves crises viticoles en Californie, poussant certains à la considérer comme le phylloxera du troisième millénaire. La seconde est une maladie à phytoplasme, un agent infectieux apparenté aux bactéries mais ne présentant pas de parois cellulaires.

Une incidence économique non négligeable

D'importantes pertes économiques sont à craindre en cas de contamination. Aussi, des mesures ont été prises s'agissant notamment de la maladie de la Flavescence dorée. Depuis le 1er janvier 2014, tout propriétaire et détenteur de vignes est tenu d'assurer une surveillance générale et de déclarer immédiatement la présence de la maladie auprès de la Driaaf (Direction régionale de l'agriculture et de la forêt). À titre d'illustration, la maladie de Pierce avait, à la fin des années 1990, atteint le vignoble de Temecula en Californie et causé 40 % de pertes globales (pour 100 % de vignes infectées). Les coûts des mesures de prévention et les pertes de rendement en Californie sont aujourd'hui estimés à 104 millions de dollars par an.




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide