AccueilTerritoiresInfos régionPrivatisation d'Aéroport de Paris : la Région et les départements inquiets

Privatisation d'Aéroport de Paris : la Région et les départements inquiets

L'Île-de-France et ses sept démembrements voient d'un mauvais oeuil l'opération envisagée par le Gouvernement et demandent à être associés durant l'entier processus pouvant « conduire au désengagement de l'Etat ».
Privatisation d'Aéroport de Paris : la Région et les départements inquiets
wikimedia commons

TerritoiresInfos région Publié le ,

« Alors que l'objectif affiché par le Gouvernement est de créer en Île-de-France une métropole puissante en termes d'attractivité et de développement économique, l'Etat s'apprêterait, sans aucune concertation avec les collectivités locales concernées, à privatiser Aéroports de Paris », avancent les collectivités, qui estime que le territoire du Grand Paris se verrait privé d'une rente aéroportuaire importante et dynamique.

Et ce, « au moment même où l'Etat reporte de plusieurs années en évoquant l'insuffisance des moyens de financement, la réalisation des infrastructures du Métro du Grand Paris, nécessaires à l'amélioration des conditions de transport quotidiennes de millions de franciliens ». Les collectivités évoquent à titre d'illustration la vente des réseaux autoroutiers « dont les français mesurent bien aujourd'hui les effets pernicieux ». « Or, rappellent la Région et les départements, les aéroports de Paris sont un actif public unique en son genre et la porte d'entrée principale de la capitale et du pays ».


Aussi, dans l'hypothèse où l'Etat serait dans l'incapacité d'en assurer le contrôle et le développement, les collectivités demandent à « associées en amont et de façon privilégiée au processus de désengagement », avec pour objectif de « conserver durablement une dimension publique importante au contrôle de ces infrastructures essentielles pour le développement du Grand Paris ». Le collectif demande enfin que les « profits futurs retirés par l'actionnaire public de référence d'ADP » permettent le financement des transports publics de la Région « afin que leur modernisation puisse s'appuyer sur une ressource pérenne et dynamique ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?