AccueilPrison de Meaux : enquête suite au décès d'un détenu

Prison de Meaux : enquête suite au décès d'un détenu

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a diligenté une inspection après le décès de Jimony Rousseau, un détenu de la prison de Meaux-Chauconin, qui avait été transféré à l'hôpital en arrêt cardiovasculaire.
Prison de Meaux : enquête suite au décès d'un détenu
©DR

Publié le ,

Ce décès fait également l'objet d'une enquête « en recherche des causes de la mort », confiée par le parquet de Meaux à la police judiciaire de Versailles.

Le 25 janvier, le détenu « aurait refusé de réintégrer sa cellule depuis la cour de promenade, et adopté un comportement tour à tour très agité et agressif ».

« Il se serait opposé violemment à son menottage, notamment en mordant au sang l'un des surveillants pénitentiaires », poursuit le communiqué. Lors de son transfert au quartier disciplinaire, « les surveillants constatant qu'il était devenu subitement calme, ont appelé l'unité médicale ».

Le jeune homme a ensuite été transféré par le Samu à l'hôpital, où son décès a été constaté. L'autopsie a conclu à « l'existence d'un oedème cérébral dû à un arrêt cardiaque prolongé », selon le parquet de Meaux.

Interrogé par l'AFP, un surveillant de la maison d'arrêt de Meaux a affirmé que le détenu « vulnérable, a été roué de coups », notamment « à la tête » par « des agents alors qu'il était menotté et maîtrisé au sol ».

Jimony Rousseau était incarcéré depuis le 6 janvier en attente de son procès pour « des faits de violences habituelles par conjoint » et rébellion. Le 7 février, une marche blanche, qui a réuni plusieurs centaines de personnes, s'est déroulée aux alentours de la prison de Meaux-Chauconin pour réclamer « vérité » sur ce décès.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?