Fermer la publicit�
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Philippe Feredy : « Le secteur automobile est en pleine réorganisation »

le - - Actualité - Grand témoin

Philippe Feredy : « Le secteur automobile est en pleine réorganisation »

À l'occasion des 40 ans de l'entreprise familiale Protexsur, Philippe Feredy, son dirigeant, présente sa structure basée à Saint-Pierre-lès-Nemours et fait le point sur un secteur industriel en pleine mutation.

Quelle est votre activité principale ?

Nous sommes spécialisés dans le traitement de surface des métaux (protection anticorrosion et décoration des pièces métalliques). Nous utilisons la technique du poudrage électrostatique, et celle de l'électrolyse par cataphorèse.

Combien êtes-vous dans l'entreprise ?

Nous sommes une quarantaine de salariés et intérimaires. Nous sommes en flux extrêmement tendu, puisque nous livrons 80 % de nos volumes sous 24 heures. Nous devons donc nous adapter aux volumes qui nous parviennent au quotidien et qui fluctuent du simple au double. Nous traitons en moyenne plus de 200 références différentes et une quantité de 180 000 pièces par jour.

Qui sont vos clients ?

Nous traitons des pièces de l'automobile, de l'industrie pétrolière, du mobilier urbain, du matériel incendie, du médical, du froid et du chauffage, des télécommunications et du bâtiment (entre autres). Nous avons notamment traité des kilomètres de murs antibruit et, voici quelques années, la sous-toiture du Stade de France. Nous intervenons dans la chaîne de production à différents stades en fonction de l'implication de la pièce de notre client dans la constitution du produit final.

Votre marché est-il difficile ?

Oui, particulièrement pour le secteur automobile en pleine réorganisation au niveau mondial. Les constructeurs revoient leur groupement et positionnement en matière de fabrication des véhicules. Ils font l'assemblage sur les lieux de distribution (Maroc pour l'Afrique, Roumanie pour les pays de l'Est, Brésil pour l'Amérique du Sud…). De ce fait, les volumes fabriqués en France sont beaucoup plus faibles et les équipements industriels qui existaient au préalable sont à ce jour sous-alimentés. Notre activité est donc devenue une activité très concurrentielle et nous avons du mal à faire face aux prix des pays « low-cost ». Notre savoir-faire et notre optimisation n'arrivent pas toujours à compenser les bas salaires en « low-cost » et le poids des charges et taxes qui pèsent sur l'entreprise.

Vous essayez donc d'atteindre de nouveaux marchés…

Oui, nous travaillons depuis plus de huit ans sur de nouvelles orientations stratégiques et sur la mise en place de nouveaux services pour appréhender l'avenir sereinement.

Forts de cette anticipation, nous sommes en progression de chiffre d'affaires depuis trois ans, une performance à noter dans un métier compliqué et un monde industriel en souffrance en France.

Nous ciblons les marchés de proximité où le coût du transport de produits venus de ces pays « low-cost » nous est favorable. Ainsi, nous ne nous opposons pas frontalement à ce déséquilibre.

Votre entreprise est bien située …

L'industrie rencontre de plus en plus de d'entraves de fonctionnement en Petite couronne de Paris et notre position en lisière d'Île-de-France, à proximité des principaux axes routiers, est donc également stratégique. Cette situation nous permet d'atteindre nos points de distribution dans un rayon de 350 km avec facilité et sans trop d'encombres en termes de délais. Il s'agit donc d'une stratégie payante.

Une équipe soudée

L'entreprise célèbre son quarantième anniversaire tout au long de l'année 2017. Le 7 juin dernier, une légende du Dakar (record du nombre de participations et d'arrivées) que Protexsur sponsorise depuis longtemps, Étienne Smulevici, fêtait cet anniversaire en compagnie des salariés.

De même, le 7 juillet dernier, salariés, partenaires, clients, voisins et élus se sont retrouvés pour une journée festive, en présence notamment de la députée Valérie Lacroute.

« Cette journée nous a permis de mesurer à nouveau la cohésion, le dynamisme et l'implication des équipes de Protexsur, de solides atouts que nos clients peuvent tester au quotidien. Je fais chaque jour le constat de cette force dans l'entreprise et encore plus lors des évènements majeurs qui la touchent comme par exemple les inondations de juin 2016 », confie Philippe Feredy.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer