Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

PAYS DE MEAUX - Jean-François Copé : un campus d'excellence autour des métiers de l'aéronautique

le - - Territoires - Infos région

PAYS DE MEAUX - Jean-François Copé : un campus d'excellence autour des métiers de l'aéronautique
© DR

Après l'ouverture au lycée Pierre de Coubertin d'un CAP Aéronautique, il y a deux ans, et d'un Bac professionnel Aéronautique, Jean-François Copé, maire de Meaux, président de la Communauté d'agglomération du pays de Meaux, et les élus de la CAPM ont décidé de créer un campus d'excellence autour des métiers de l'aéronautique.

Comme le précise Jean-François Copé, « Le Pays de Meaux est oublié par le Grand Paris. Si nous ne faisons rien, nous risquons d'être totalement mis à l'écart. Après avoir rénové en profondeur les quartiers sensibles de Meaux, sécurisé la ville, redéveloppé l'activité économique, mon objectif est à présent de réduire au maximum les temps de transport entre le logement et le lieu de travail pour mes administrés. Nous devons donc créer un maximum d'emplois sur notre territoire. Nous avons déjà un Institut des métiers de l'artisanat qui fonctionne très bien, mais il faut aller plus loin. »

Pour ce faire, le Pays de Meaux a un atout majeur : « Le poumon économique de notre territoire, c'est la plateforme aéroportuaire de Roissy qui génère 250 000 emplois. Nous sommes proches de l'aéroport, nous attirons des entreprises aéronautiques compétitives et innovantes, qui ont besoin de recruter. Nous avons de surcroît du foncier disponible à proximité du lycée Coubertin. »

Une force économique se constitue donc aujourd'hui autour de ce pôle local. Comme le précise le maire de Meaux, « nous avons organisé une réunion avec Patrick Renaud, président de la Communauté de Roissy, Pierre Eelbode, président de la Communauté de communes du Pays de l'Ourcq, et Jean-Louis Durand, président des Plaines et Monts de France, et nous avons mis au jour une convergence d'intérêts pour constituer une communauté, permettant de mettre en commun le transport, le logement, l'emploi et le développement économique. Pour l'initier, il nous fallait une plateforme de formation professionnelle majeure. En partenariat avec la Région, le Département, l'Education nationale, le groupe ADP et le Groupement des industries aéronautiques et spatiales (Gifas), les élus de la CAPM ont commencé à travailler à la création d'un parcours complet de formations en aéronautique, initiale et continue, du CAP à Bac + 5. Cette œuvre collective va constituer un campus d'excellence, complémentaire aux autres pôles de formation en aéronautique existants ou en devenir dans l'Est francilien. »

Avec Valérie Pécresse, présidente de la Région, et Marie-Carole Ciuntu, vice-présidente – en charge des lycées et pilote l'administration régionale, N.D.L.R. –, sans oublier le président du Gifas, Eric Trappier, qui est également l'actuel président de Dassault Aviation, et Augustin de Romanet, le président directeur général d'ADP, nous avons décidé de créer un comité de pilotage dont l'objectif est de faire du Lycée Pierre de Coubertin de Meaux le Hub de toutes les formations qualifiantes dans le secteur aéronautique.

Comme le souligne Jean-François Copé, « Je veux développer un lieu de formation qui réponde aux besoins de qualification de l'ensemble de mes concitoyens, quels que soient leur âge et leur situation professionnelle. ». « L'idée est de prendre en compte toute la chaîne diplômante. Nous y associons l'Etat, la Région et les industriels, dans l'aéroportuaire, l'aéronautique et l'avionique, en demande de main-d'œuvre qualifiée ».

Dans les mois qui viennent, les partenaires signeront une convention pour formaliser leur projet, leurs instances de travail et leur feuille de route.

Pour le maire de Meaux, il n'y a donc pas de concurrence directe avec Paris-Villaroche, l'autre pôle aéronautique du département : « Nous sommes complémentaires. Nous ne pouvons pas avoir un seul pôle de formation, cela a donc du sens de nous coordonner. »

La montée en puissance de ces formations spécialisées « devrait prendre quelques années », selon Jean-François Copé. « C'est d'ailleurs l'un des temps forts du projet que je proposerai aux Meldois, en 2020, pour le prochain mandat municipal. »




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer