AccueilArt de vivreLoisirs & CulturePatrimoine : La vie de château

Patrimoine : La vie de château

Les Anglo-Saxons l’appellent “Palace Day” La journée internationale des châteaux aura lieu le 19 juillet. Chaque année, elle rassemble de nombreux sites en France et dans le monde.
Patrimoine : La vie de château
© Adobe Stock

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

Son but est de réunir les institutions culturelles et le grand public autour d’un héritage commun. Depuis 2001, les institutions en charge des musées de palais les plus prestigieux d’Europe sont regroupées au sein de l’Association des résidences royales européennes (ARRE) présidée par le Château de Versailles. Ses 27 membres (représentant plus de 90 résidences royales, issues de 15 pays) s’attachent ainsi à préserver le patrimoine européen. Cette journée de prestige est l’occasion de rappeler que la Seine-et-Marne est un territoire réputé pour ses nombreux et illustres châteaux.

Le 19 juillet prochain, la meilleure façon de célébrer cette journée internationale des châteaux est d’aller visiter certains édifices seine-et-marnais ouverts au public. Notre département compte plus de 200 châteaux et six châteaux forts. Nous en avons sélectionné onze. Certains parfaitement réhabilités, d’autres malheureusement en ruine. Ce patrimoine historique et culturel est à découvrir ou à redécouvrir durant tout cet été. Suivez le guide !

Blandy-les-Tours

Construit entre le XIIIe siècle et la seconde moitié du XIVe siècle, ce château fort est situé à quelques kilomètres de celui de Vaux-le-Vicomte. Simple manoir fortifié, puis château fort de la guerre de Cent Ans et enfin château résidentiel à la Ferme des tours, il a connu une longue histoire. Acquis en 1992 par le Conseil départemental de Seine-et-Marne, ce monument a fait l’objet de campagnes de restauration et de fouilles archéologiques jusqu’à sa réouverture en 2007. Symbolisant le mariage du patrimoine et de la création artistique, il accueille de nombreux spectacles historiques et festifs.

© wikipedia

Brie-Comte-Robert

Avec son église et la façade de son hôtel-Dieu, ce monument du dernier tiers du XIIe siècle, trop longtemps oublié, est un site unique en Île-de-France. Classé aux Monuments historiques dès 1925, lieu de recherches et d’animations abritant un centre d’interprétation du patrimoine (CIP), le château de Brie-Comte-Robert est devenu un site incontournable de la ville. Depuis 40 ans maintenant, l’association Les Amis du Vieux Château s’attache, par ses recherches archéologiques et historiques, à le faire ressusciter et faire connaître du grand public

© Adobe Stock

Champs-sur-Marne

Construit près d’une boucle de la Marne, entre 1703 et 1706, ce château est un type accompli de la maison de plaisance à la française du début du XVIIIe siècle. Avec son plan en “U” à deux courtes ailes sur la cour d’honneur, au sud, et sa rotonde sur le jardin, au nord, il témoigne de la volonté de la société de l’époque vers davantage de confort. Il dispose d’un parc de 85 hectares qui allie jardins à la française et à l’anglaise et labellisé “Jardin remarquable”. Après d’importants travaux de restauration, le château a rouvert ses portes au public en 2013 et compte 900 pièces de collection. Il est aussi le lieu de tournages de films.

Fontainebleau

Surnommé la “Maison des siècles” , ce château est à la fois fidèle aux styles médiéval, Renaissance et classique. Ses origines remontent au XIIe siècle. Haut lieu de l’Histoire de France et demeure des souverains français (François 1er, Napoléon III, Napoléon Bonaparte…), il se trouve au carrefour de l’art italien et de la tradition française, concept créé par François Ier, qui entendait faire de Fontainebleau une “nouvelle Rome” Ce château est classé au titre des Monuments historiques depuis 1862 et au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981. Il possède une des plus importantes collections de mobilier ancien de France, ainsi qu’une exceptionnelle collection de peintures, de sculptures et d’objets d’art (VIe-XIXe siècles).

© Adobe Stock

La Houssaye-en-Brie

Construit vraisemblablement vers la fin du XIIIe siècle, ce château est rattaché à la commune de La Houssaye-en-Brie, à 20 kilomètres de Coulommiers. Il comprend un pigeonnier et un donjon en pierre, tandis que sa tour ronde rappelle les manoirs du Moyen-Âge. Laissé à l’abandon de 1920 à 1939, date de son rachat par l’industriel Jacques Bellanger, qui a consacré 30 ans à sa restauration. Après la Seconde Guerre mondiale, des artistes comme Arletty et Sacha Guitry y seront accueillis. Ce château est classé monument historique depuis1999.

Jossigny

Remarquable exemple d’architecture rocaille du XVIIIe siècle, cette maison de plaisance se dresse au fond d’une cour d’honneur fermée par une superbe grille aux armes. Elle est située à Jossigny, à proximité de Disneyland Paris. Ce château, ainsi que les façades et toitures des dépendances, le parc et les allées sont classés depuis 1942. Si les visites sont exceptionnelles et liées à des événements (Journées européennes du patrimoine, Journées des plantes, Contes et Histoires…), il est néanmoins possible de louer le parc pour réaliser des photos. À noter que l’enceinte abrite un escape game.

Le Martroy

Construit au XVIIIe siècle et agrandi au XIXe siècle, ce château a été la demeure de nombreux personnages illustres (Armand de Caulaincourt, Pierre Daru, Louis Nicolas Davout d’Auerstaedt) ayant côtoyé Napoléon 1er sous le Premier Empire et dont l’actuelle propriétaire est l’une des descendantes. Localisé à Chauconin-Neufmoutiers, commune proche de Meaux, il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Son ouverture au public est rare.

Montceaux

Situé sur la commune de Montceaux-lès-Meaux, à 10 kilomètres à l’est de Meaux, cet édifice est aussi appelé château royal ou château des trois reines (Catherine de Médicis, Gabrielle d’Estrées et Marie de Médicis). Acquis au XVIe siècle par Catherine de Médicis, il a ensuite été racheté par Henri IV, puis est devenu la propriété de Marie de Médicis, lors de la naissance de Louis XIII. Détruit peu après la Révolution, quelques ruines et une chapelle subsistent aujourd’hui. Les bâtiments de l’avant-cour ont été transformés en maison bourgeoise, tandis que la partie est du château est devenue un corps de ferme. Classé Monument historique depuis 2005.

Nantouillet

De type Renaissance, ce château en briques a été édifié dans les années 1520 sur la commune de Nantouillet, près de Claye-Souilly. Son commanditaire fut Antoine Duprat, grand chancelier du roi François 1er. Classé Monument historique depuis 1862 et propriété privée interdite aux visites, il a été intégré dans une enceinte dotée de quatre tours massives et entourée de larges fossés. Un portail monumental en arc de triomphe permet l’accès à la cour d’honneur où se trouvent le corps de logis et le jardin. Si cet édifice subsiste encore, son état général est assez dégradé et une véritable restauration s’impose.

Rentilly

À cheval sur les communes de Bussy-Saint-Martin et de Bussy-Saint-Georges, ce château date du XVIe siècle. Depuis 2001, il est la propriété de la Communauté d’agglomération Marne-et-Gondoire, qui y a installé son siège. À partir de 2014, le domaine (50 hectares) est consacré à l’art contemporain. Sa réhabilitation lui a permis de retrouver son état originel de parc à l’anglaise, grâce à la plantation de nombreux arbres. Mais c’est son aspect extérieur original qui attire l’œil. Ses façades sont, en effet, entièrement recouvertes de glaces sans tain et d’inox dans le but de fondre l’édifice dans le décor naturel du parc. Un choix et un coût financier contestés, à l’époque, par une association écologiste et par la Ligue pour la protection des oiseaux.

Vaux-le-Vicomte

Situé à Maincy, près de Melun, et datant du XVIIe siècle, le château est un chef-d’œuvre d’architecture. Il a été construit pour Nicolas Fouquet (surintendant des finances) par l’architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun et le paysagiste André Le Nôtre. Ce joyau du patrimoine français est une demeure privée, mais ouverte au public. C’est l’un des domaines où les jardins comptent autant que le château. Les 33 hectares de jardin à la française, les allées, les bassins et les fontaines, les statues, les arbres majestueux et les bosquets fleuris offrent un cadre idyllique. Ayant servi de modèle au château de Versailles, Vaux-le-Vicomte cache une riche histoire. De nombreux événements festifs et familiaux (chasse aux œufs à Pâques, soirées aux chandelles, décorations de Noël, journées costumées…) y sont organisés toute l’année.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 août 2022

Journal du20 août 2022

Journal du 13 août 2022

Journal du13 août 2022

Journal du 06 août 2022

Journal du06 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?