Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Patrick Septiers : « “Vivre en grand!” : voilà notre ambition pour le département ! »

le - - Territoires - Infos région

Patrick Septiers : « “Vivre en grand!” : voilà notre ambition pour le département ! »
@ DR

Pour Patrick Septiers, le président du Département, « le lancement de la nouvelle marque va attirer la lumière sur notre territoire unique en son genre, connecté à la fois au monde et à la nature, au cœur des transitions économiques, numériques et écologiques »…

Après cette période compliquée, le lancement de la marque du Département résonne un peu comme un renouveau…

Exactement, cette marque est une formidable réponse aux aspirations des Seine-et-Marnais après cette période si particulière : un appel à la respiration, au grand air, aux grands espaces, à un lien renouvelé à la nature, un appel à vivre ! Mais elle sonne aussi comme une reconquête. Celle d'une identité assumée de la Seine-et-Marne, incarnant cette « petite France », ce département si singulier dans la Région capitale, traversé d'eaux et de forêts, riche d'un patrimoine historique et architectural parmi les plus fascinants de l'Hexagone, terre d'artistes qui a inspiré tant d'impressionnistes… Et celle d'une nouvelle image, destinée à marquer les esprits et à donner envie de venir visiter, de venir vivre et de venir travailler en Seine-et-Marne.

Lancée de concert avec notre plan de relance, elle donne un très bel élan à la reprise économique de notre département.

Comment est née cette signature ?

Elle est le fruit d'une ambition portée dès 2015 dans notre Livre Blanc « Seine-et-Marne 2030, l'Ile-de-France des possibles », véritable feuille de route prospective qui dessinait les grands défis de la Seine-et-Marne de demain, dont celui de l'attractivité touristique, économique et résidentielle d'un territoire aux multiples atouts.

Après trois ans de réflexion et surtout d'action au service du département, nous avons souhaité donner corps à cette ambition au travers d'un logo et d'un message fort, alliés à une stratégie renforcée en faveur de l'attractivité du territoire. Cette marque appartenant à tous, nous avons mené une démarche collective, rythmée par des enquêtes, des sondages, des études et de nombreux ateliers participatifs avec l'ensemble de nos forces vives : élus, grands acteurs publics et privés, entreprises, associations… Nous avons également impliqué le Conseil stratégique, qui rassemble les représentants du monde économique, académique et scientifique de notre territoire, pour nous donner des clés de réflexion et des pistes d'actions en matière de formation, de développement touristique, de valorisation des ressources énergétiques et de structuration des grandes filières stratégiques de notre département. Et avec l'aide du cabinet CoManaging, nous avons pu mener des analyses approfondies sur la perception de la Seine-et-Marne par les Seine-et-Marnais, sur les grands défis qui nous attendent en termes d'image et de valorisation de nos atouts, mais également sur notre immense potentiel de développement et d'attractivité.

Vous avez continué à réfléchir à l'élaboration de cette marque pendant le confinement ?

Cela s'est certes présenté comme un obstacle, mais nous avons su l'enjamber grâce à la réactivité et la capacité d'organisation de notre collectivité. Dès le début de la crise, nous avons mis en place les moyens nécessaires pour assurer la continuité de notre activité, mais surtout poursuivre les grands projets qui rythment notre action. De l'automne à l'arrivée de l'été, et malgré le confinement imposé, nous avons donc pu établir un diagnostic précis et dessiner des pistes d'actions concrètes pour lancer cette marque et la porter sur le long terme.

Cette marque doit devenir un vrai booster d'activité ?

Oui, elle doit devenir le drapeau qui porte haut les couleurs du département, à la fois pour l'institution et pour les entreprises, les associations, les grands acteurs touristiques… Tout le monde doit à présent se l'approprier pour mieux faire connaître la Seine-et-Marne. Nous espérons d'ailleurs que de nombreuses entreprises du département intégreront cette marque dans leurs documents promotionnels, afin d'être plus facilement identifiées.

Vous venez d'ailleurs de créer un passeport spécifique…

Oui, ce passeport touristique distribué aux Seine-et-Marnais leur permet d'être des ambassadeurs de la marque et de faire connaître les nombreux atouts et activités de leur département. Il a également vocation à mieux faire découvrir ce territoire à ses habitants qui n'en connaissent pas toujours la richesse et les secrets. Une première opération s'est déroulée la semaine dernière. Plus de 3 000 passeports ont été distribués et sont disponibles dans tous les offices de tourisme du territoire. Beaucoup de personnes se sont déjà prises au jeu et participent activement à la diffusion de cette marque.

Vous faisiez remarquer précédemment que le lancement de cette marque coïncide avec celui de votre plan de relance…

Cette marque constitue en réalité une véritable rampe de lancement pour notre plan d'investissement et de résilience pour la reprise économique de notre département. Un plan sans précédent, imaginé dès les premières semaines de la crise sanitaire, dont le montant global s'élève à 45 millions d'euros, dont 35 millions d'euros d'investissements et un panel de mesures de soutien et de relance construites en concertation avec les chambres consulaires.

Ces mesures se traduisent principalement par des fonds de soutien à la trésorerie sous forme d'avances remboursables ou d'aides directes, par des aides au redémarrage de l'activité, notamment en matière d'acquisition de matériel de protection ou de charges fixes, ou encore par l'intermédiaire de la commande publique pour relancer les carnets de commandes des entreprises.

Ciblées sur les secteurs clés de notre économie locale (agriculteurs, artisans, commerçants, acteurs du tourisme, de la culture et du sport…), elles sont également destinées aux Seine-et-Marnais les plus fragilisés par cette crise sanitaire sur le plan économique et social, à travers le renforcement de dispositifs tels que le fonds de solidarité logement, l'adaptation de notre politique du “Juste Droit” pour les bénéficiaires des minima sociaux ou encore l'accompagnement financier des associations caritatives départementales.

Le plan de communication et de promotion qui accompagne notre marque de territoire vient en appui de ce plan de résilience : la relance de nombreux secteurs de l'économie départementale dépend en effet de notre faculté à attirer en Seine-et-Marne de nouveaux visiteurs, dès cet été, et comme cela a été dit, notre marque territoriale s'inscrit pleinement dans cet objectif.

Nous avons également apporté notre contribution au Fonds de Résilience initié par la Région, à hauteur de 2,5 millions d'euros, dont 2 millions seront réservés aux acteurs de l'hôtellerie et de la restauration.

C'est sans doute du jamais vu en matière de solidarité économique…

Oui, c'est du jamais vu et d'ailleurs, au-delà de la solidarité économique, il y a la solidarité envers les Seine-et-Marnais les plus fragilisés par cette crise. Les conséquences sociales du confinement ont été terribles pour de nombreux salariés, et le Département devra nécessairement prendre en charge une grande partie des dépenses afférentes. Nous avons donc augmenté par anticipation nos investissements en matière d'aides individuelles de solidarité, en premier lieu le RSA.

Nous prévoyons par la suite de mettre en œuvre différents dispositifs, encore à l'étude, dans le champ de l'insertion et de l'autonomie (recalibrage de la plateforme d'aide à la reprise de l'emploi JOB 77, aides aux SAAD…), et toute autre mesure qui sera jugée nécessaire au regard de l'évolution de la situation sociale, en lien avec nos partenaires.

Cette crise a été une épreuve pour nombre de nos concitoyens, mais au Département, nous prenons l'engagement de ne laisser personne au bord du chemin.

Le numérique en fer de lance

Le Département poursuit le développement de la couverture numérique complète et généralisée – plus de 300 000 prises actuellement – permettant à chacun d'être connecté au territoire. « Nous voulons aujourd'hui aller plus loin en mettant véritablement le numérique au service des territoires et des Seine-et-Marnais, en accompagnant le déploiement de nouveaux usages sur un champ encore plus large : le développement des nouvelles formes de travail à distance, la télémédecine, la formation des salariés au numérique, la domotique pour les personnes âgées, les objets connectés, la cybersécurité… »

La télémédecine, le début de la lutte contre le désert médical

Le Département a, par ailleurs, présenté une cabine de télémédecine, en démonstration lors du lancement de la marque. « Nous venons d'en acheter dix qui vont être installées sur le territoire. Nous avons investi un million d'euros dans cette opération. Nous allons voir comment le service se met en place avant, éventuellement, d'aller plus loin. L'objectif est d'expérimenter ce service pour le dupliquer à l'avenir partout où cela sera nécessaire.

La crise du Covid-19 a sans doute accéléré des mutations de société, en faisant évoluer les habitudes et les mentalités. Face à la nécessité, des freins ont été levés. Ce genre d'équipement va sans doute en profiter pour se développer plus rapidement. C'est déjà une première réponse à la désertification médicale. »

« Vivre en Grand! »

« Il y a tout dans cette signature. “Vivre en Grand”…“Vivre”, pour traduire cette qualité de vie unique en Seine-et-Marne. “Grand” parce que nous avons de l'espace et que tout y est possible : construire une carrière tout en concevant une famille, mener un projet personnel ou associatif tout en prenant le temps de vivre des expériences uniques en Ile-de-France. Tous les défis sont réalisables et tous les espoirs sont permis. Cette signature est une formidable occasion de fédérer les Seine-et-Marnais et d'attirer de nouveaux habitants, pour créer de la valeur ajoutée dans le département. »




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer