AccueilActualitéSociétéOuvrier tué pour une claque: le procès reporté au 1er février
Justice

Ouvrier tué pour une claque: le procès reporté au 1er février

Le procès de dix hommes de la communauté turque, renvoyés devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, à Melun, a été suspendu dès son ouverture. Le principal accusé a contracté la Covid-19.
Ouvrier tué pour une claque: le procès reporté au 1er février
© DR

ActualitéSociété Publié le , Avec l’AFP

L'audience doit reprendre le 1er février, mais ne pouvant pas s'étendre au-delà du 8 février, ce procès est susceptible d'être renvoyé à une session ultérieure.

Dans ce dossier où se croisent combines de l'économie souterraine, ego blessé et une confuse scène nocturne menant au coup de couteau fatal, dix accusés de 26 à 45ans sont renvoyés devant la cour pour violences en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

La justice leur reproche d'avoir participé, le 27 octobre 2018, à une expédition punitive destinée à venger la claque donnée par l'ouvrierkazakh à son chef de travaux turc, qui tardait à lui payer une dette. Dans une altercation devant le domicile de la victime, à Villeparisis, celle-ci a reçu un coup de couteau mortel de la part de son employeur, qui affirme avoir agi en état de légitime défense. Les dix accusés, dont huit comparaissent libres, encourent jusqu'à quinze ans de réclusion criminelle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?