Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Option solaire pour la Communauté d'agglomération du Pays de Meaux

le - - Territoires - Collectivité

Option solaire pour la Communauté d'agglomération du Pays de Meaux
@ DR

Langa a inauguré il y a quelques semaines la plus grande centrale photovoltaïque d'Île-de-France, avec la Communauté d'agglomération du Pays de Meaux.

La Communauté d'agglomération du Pays de Meaux a résolument fait le choix d'avancer vers la production d'énergie renouvelable et durable, accompagnée par Langa, une filiale d'Engie, à travers l'installation d'une centrale photovoltaïque. Ce projet ambitieux s'est achevé en septembre dernier avec la mise en service de la centrale. Les 10 hectares de panneaux photovoltaïques de la centrale Meaux Solaire représentent une capacité totale de 17 MWc, pour une production annuelle moyenne d'environ 18,6 GWh. Ils permettront d'alimenter environ 20 % des foyers meldois.

Des ENR aux portes de Paris

Les équipes de Langa accompagnent depuis 2017 la Communauté d'agglomération du Pays de Meaux dans la poursuite de sa transformation énergétique. Au terme de deux années d'études et de travaux, la centrale, constituée de 39 996 panneaux photovoltaïques, a vu le jour sur un terrain désaffecté auquel la Ville de Meaux a souhaité donner une seconde vie.

Désireux d'impliquer pleinement les habitants dans la transition vers une production d'énergie plus verte, Langa a proposé aux habitants de Seine-et-Marne et des départements limitrophes, en étroite collaboration avec la Communauté d'Agglomération du Pays de Meaux, d'investir dans le projet “Meaux Solaire”.

La biodoversité au premier plan

L'exploitation prévoit la mise en place de plusieurs dispositifs destinés à favoriser le développement de la faune et de la flore : muret de type gabion favorable à la colonisation du milieu par les reptiles, création d'une prairie et de trois mares ou encore plantation de haies champêtres. Par ailleurs, des ruches seront prochainement installées, de même qu'un éco-pâturage déployé par la société Ecomouton.

Un financement participatif

Au cœur de l'été 2019, une campagne d'investissement participatif a permis de mobiliser 141 investisseurs principalement, issus de la région Ile-de-France, majoritairement du Val-de-Marne, de l'Essonne et de la Seine-et-Marne, pour un total de plus de
400 000 euros, entièrement dédiés au projet.




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer