AccueilÉconomieOh la vache !, Les mousses au chocolat de Seine-et-Marne !

Oh la vache !, Les mousses au chocolat de Seine-et-Marne !

C'est à Courtomer, à 20 km de Coulommiers, qu'est née en 2014 “Oh la vache ! Pari dessert”. Trois ans plus tard, la petite entreprise poursuit son développement pour le plus grand plaisir des gourmands et des gourmets.
Oh la vache !, Les mousses au chocolat de Seine-et-Marne !

Économie Publié le ,

Lorsqu'on est les seuls en France à produire du chocolat sans sucre, et les seuls à fabriquer du chocolat blanc sans additif on peut être fiers du chemin parcouru. Chez « Oh la vache ! Pari dessert », on produit des mousses de haute qualité, avec des ingrédients naturels et en étant au plus proche du geste artisanal. C'est pour ça qu'on y retrouve le goût des mousses d'antan. Pour Stéphane Sabathé, l'un des quatre protagonistes à l'origine de la société, « Chez Oh la vache !, on veille à la qualité du produit avant de regarder quelle marge on va faire. Notre philosophie, c'est faire le plus naturel possible, le plus local et le plus responsable possible. Et notre récompense, c'est que les gourmands retrouvent le goût des mousses comme à la maison. »

Du naturel et des filières courtes

Ici, le secret des mousses gourmandes tient autant dans les techniques de fabrication innovantes que dans la qualité des produits utilisés. C'est sur place, à Courtomer, que sont produites toutes les mousses : chocolat noir, chocolat au lait et même chocolat blanc, destinées principalement aux grandes et moyennes surfaces de la région Île-de-France et d'une partie de la région Est. La dernière née, la mousse au chocolat noir sans sucre, est comme ses grandes sœurs : sans gélatine, sans colorant, sans conservateur, sans émulsifiant, sans épaississant et sans gluten !

Une mousse de qualité qui privilégie les filières courtes. Le sucre vient de Nangis à moins de 20 km et les emballages qui présentent un packaging joyeux et coloré sont fabriqués à moins de 15 km.

Faire encore meuh demain

‘‘Pari dessert'', c'est aussi du safran, du curry et des aides alimentaires commercialisées sous la marque ‘‘Karément bon''.

Passée de 220 000 à un million d'euros de chiffre d'affaires entre 2014 et 2017, la PME compte 13 salariés. Elle a dû faire face à une forte croissance de la demande et à l'incroyable augmentation du prix du beurre. Elle a dû optimiser son BFR (Besoin en fonds de roulement) grâce à un contrat d'affacturage. Avec une trésorerie plus sereine, ‘‘Oh la vache !'' va désormais pouvoir s'attaquer aux marchés étrangers et lancer des recettes innovantes qu'on retrouvera sur les linéaires courant 2018.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?