AccueilActualitéSociétéNoisiel inaugure sa résidence universitaire
Habitat

Noisiel inaugure sa résidence universitaire

Succédant à un ensemble de bureaux vacants et obsolètes, un immeuble de cinq étages a été requalifié en résidence pour étudiants à Noisiel. Il comprend 235 chambres.
La résidence universitaire Henri Krasucki a été inaugurée le 25 novembre à Noisiel.
© DR - La résidence universitaire Henri Krasucki a été inaugurée le 25 novembre à Noisiel.

ActualitéSociété Publié le ,

Des studios et des parties communes (salles de sport et d’étude, laverie et local à vélos) fonctionnels et flambant neufs : bienvenue à la résidence universitaire Henri Krasucki,en service depuis le 25juillet et inaugurée le 25 novembre à Noisiel. Les 220 studios de 19m2 et les 15 autres de 24 m2 (pour une surface habitable totale de 4 581 m2) ont vite trouvé preneurs. Il est vrai que le montant des loyers(425 euros et 558 euros charges comprises, appartements éligibles à l’aide personnalisée au logement), se révèle très abordable.

Ce programme de requalification est l’œuvre de Seqens Solidarités (1 600 collaborateurs et parc de 105 000 logements dans 310 communes franciliennes) et de la Foncière de Transformation Immobilière (FTI), toutes deux filiales d’Action Logement. L’utilisation de l’ingénierie financière de la FTI et le savoir-faire de Seqens ont, en effet, permis la transformation du bâti existant en logements abordables. Autre partenaire, l’association de résidences pour étudiants et jeunes (ARPEJ)assurera la gestion.

Ce projet, dont le coût global s’élève à 12,8 millions d’euros, s’inscrit dans une démarche de requalification du quartier voulue par la municipalité de Noisiel et qui répond aux normes environnementales en vigueur (NF Habitat HQE niveau RT 2012-10 % et Bâtiment Bas Carbone).

Construire 20 000 logements

« On apporte des réponses à la pénurie de logements actuelle. En cette période de crise énergétique, il est important de nouer des partenariats avec des associations gestionnaires professionnelles comme l’ARPEJ. Cette opération d’envergure s’inscrit également dans notre stratégie qui est de proposer des solutions adaptées en matière d’habitat spécifique », souligne Elisabeth Novelli, directrice générale de Seqens. « Nous démontrons de façon concrète que la transformation de bureaux en logements peut apporter des solutions résilientes aux besoins de logements dans les territoires », confie, pour sa part, Jean-Marc Sereni,président du conseil d’administration de la FTI et du Medef 77.

Soutenue par l’Etat, la FTI a prévu de mobiliser 1,5 milliards d’eurospour acquérir et transformer des bureaux ou des locaux d’activité obsolètes en logements à loyer maîtrisé ou en accession à la propriété au profit des salariés. Son but est de favoriser la production de 20 000logements abordables pour les familles des salariés, les travailleurs clés, les étudiants et les jeunes actifs, de réduire de 50 % l’impactcarbone des logements produits et de limiter l’artificialisation des sols.

© DR

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?