AccueilTerritoiresInfos régionNandy : 345 000 euros détournés en six ans par un comptable
JUSTICE

Nandy : 345 000 euros détournés en six ans par un comptable

Cet habitant de Nandy âgé de 38 ans a encaissé des loyers de 2015 à 2021. Il comparaîtra devant le tribunal de Melun le 19 décembre.
Nandy : 345 000 euros détournés en six ans par un comptable
Adobe Stock

TerritoiresInfos région Publié le ,

Employé comme comptable au sein de deux bailleurs parisiens successifs, cet homme sans histoire a falsifié 179 chèques émis par des locataires et représentant la coquette somme de 345 000 euros.

C’est le Trésor public qui, après avoir remarqué des mouvements suspects sur son compte bancaire, avait alerté le parquet de Melun. Celui-ci avait alors ouvert une enquête confiée à l’unité des enquêtes générales de la Sûreté urbaine du commissariat d’agglomération de Melun Val de Seine. Ce sont ces policiers qui viennent donc de mettre à jour cette escroquerie. Le premier bailleur, situé dans le 15e arrondissement de Paris, s’est vu délester la somme de 291 000 euros, tandis que le préjudice du second, basé dans le 8earrondissement, a été estimé à 54 000 euros (soit le total de 345 000 euros).

Dans un premier temps, les investigations des enquêteurs ont permis de découvrir que le comptable rajoutait simplement son nom (ou bien celui de ses enfants mineurs) sur les chèques. Après avoir mis en lumière ses agissements frauduleux, son premier employeur l’avait rapidement licencié, mais cela n’avait pas empêché le comptable indélicat de récidiver avec un autre bailleur, qui l’avait recruté. Durant leur enquête, les policiers ont constaté que le suspect avait changé son mode opératoire, falsifiant désormais les chèques avec une encre spéciale et modifiant les lignes comptables via le système informatique.

Interpellé récemment, c’est lors de sa garde à vue que le père de famille a finalement reconnu les faits, avouant aux enquêteurs avoir cherché à améliorer son train de vie. Toujours est-il que cette escroquerie va coûter cher à ce comptable au casier judiciaire vierge jusque-là. Ressorti libre des locaux de la police, il devra néanmoins comparaître devant le tribunal correctionnel de Melun le 19 décembre prochain pour escroquerie. Mais il fait déjà l’objet d’un redressement fiscal et a dû vendre sa maison.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 août 2022

Journal du06 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?