Fermer la publicit�
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Montry : le sophora du Japon élu arbre de l'année

le - - Territoires - Infos région

Montry : le sophora du Japon élu arbre de l'année

Situé dans le parc du château de Montry, ce Sophora du Japon a été élu arbre de l'année 2017. Il raconte surtout une belle histoire par analogie avec les jeunes de l'Epide (Établissement pour l'insertion dans l'emploi) qui le côtoient au quotidien…

Organisé par le magazine Terre Sauvage et l'Office national des forêts (ONF), ce concours récompense des arbres de France sélectionnés pour leurs caractéristiques naturalistes, esthétiques, historiques mais aussi pour le lien qui unit l'arbre à son environnement naturel et humain. La cérémonie officielle de remise des prix a décerné le prix du jury au Sophora du Japon situé dans le parc du château de Montry.

sans doute âgé de plus de deux siècles, l'arbre qui mesure environ 10 m de haut a préexisté au parc du château. Son emprise au sol est de 1 000 m² (37 m de longueur, 27 m de largeur). Il s'est couché, il y a environ 80 ans, son tronc initial s'est creusé de l'intérieur. Ses deux branches principales, issues du tronc couché, mesurent chacune 1,30 m de diamètre. Sa chute ancienne a donné à l'arbre une forme extraordinaire. Il est composé de branches à la fois traçantes, aériennes et tortueuses avec la particularité de bénéficier de plusieurs points d'ancrage au sol (marcottage).

Le Sophora est reconnu comme « arbre remarquable de Seine-et-Marne » par le CAUE 77 (Conseil d'architecture d'urbanisme et de l'environnement) et le Département depuis le 22 juin 1999 et labellisé depuis le 15 juin 2017 « arbre remarquable de France » par l'association Arbres (Arbres remarquables, bilan, recherche, études et sauvegarde).

L'histoire d'une résilience

« C'est aussi un joli clin d'œil sur le thème de la résilience. En effet, l'arbre bicentenaire s'est couché à terre dans les années 1930. Ses deux branches principales ont continué à prospérer et à s'étaler en marcottant. On peut y voir une analogie : l'arbre a chuté mais s'est relevé tel les jeunes qui intègrent l'Établissement pour l'insertion dans l'emploi (Epide) », précise Éric Defer, passionné d'Histoire et formateur au sein de l'Epide. Une belle histoire qui vient compléter une légende déjà riche : vers 1930, au moment où l'arbre se couche au sol, il s'est dit que les personnes ayant tenté de couper les branches de cet arbre sont mortes prématurément. Une légende transmise de promotion en promotion au sein de l'Epide, et qui désormais s'enrichit d'un prix national.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer