AccueilTerritoiresCollectivitéMontereau : James Chéron demande des garanties en matière d’approvisionnement énergétique
Énergie

Montereau : James Chéron demande des garanties en matière d’approvisionnement énergétique

James Chéron, maire de Montereau et président de la Fédération seine-et-marnaise de l’UDI, a demandé au préfet que les services de santé, de secours, de sécurité et d’éducation soient préservés des coupures d’électricité.
James Chéron, le maire de Montereau, s’inquiète de possibles coupures d’électricité qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines.
© DR - James Chéron, le maire de Montereau, s’inquiète de possibles coupures d’électricité qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines.

TerritoiresCollectivité Publié le ,

Le maire de Montereau-Fault-Yonne et président de la Fédération seine-et-marnaise de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) a décidé d’écrire au préfet de Seine-et-Marne pour lui faire part de ses inquiétudes quant à de possibles coupures d’électricité. Des coupures qui pourraient affecter le fonctionnement de nombreux services vitaux comme la santé, la sécurité, les secours ou bien encore l’éducation.

Voici le contenu de cette lettre : « La crise énergétique que traverse notre pays laisse envisager des difficultés d’approvisionnement en énergie dans les semaines et les mois à venir. L’arrêté ministériel du 5juillet 1990 fixant les consignes générales de délestage sur les réseaux électriques organise un service prioritaire pour satisfaire les besoins essentiels. Un arrêté préfectoral liste les usagers prioritaires par département.

« Continuité pédagogique »

En effet, les concitoyens doivent pouvoir continuer d’avoir accès aux numéros d’appel d’urgence (15, 17, 18, 112 et 115) pour des raisons évidentes de sécurité et de santé publique. De même que les hôpitaux, cliniques, centres de santé et centres d’incendie et de secours doivent être prioritaires dans l’accès à l’énergie.

Par ailleurs, considérant l’impérieuse nécessité de la continuité pédagogique et compte tenu des perturbations totalement inédites liées à la pandémie deCovid-19 dont les séquelles psychologiques et les conséquences éducatives sont considérables, il est inconcevable que les crèches, les écoles, les collèges, les lycées, les CFA, les universités et toutes les structures de formation, d’éducation et d’enseignement supérieur soient de nouveau fermées pour cause de rupture dans l’acheminement de l’énergie. Dans ce contexte, l’organisation d’un service à distance sera impossible. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?