Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Meurtre légal en Floride

le - - Territoires - Collectivité

Le meurtrier d'un jeune Noir vient d'être acquitté en Floride, grâce à une loi qui permet de « défendre son territoire ».

George Zimmerman, un vigile de 29 ans d’origine hispanique, patrouillait, de sa propre initiative,  dans les rues de Stanford (Floride) le 26 février dernier, armé d’un pistolet semi-automatique de calibre 9 mm. Il a appelé la police locale vers 19h pour signaler qu’il suivait un jeune Noir à l’allure « suspecte ». La fonctionnaire ayant répondu à son appel lui a indiqué qu’il n’était pas nécessaire qu’il continue sa filature, mais George Zimmerman a passé outre. Huit minutes après son appel, un coup de feu était entendu. La police retrouvait George Zimmerman blessé au nez et Trayvon Martin, 17 ans, gravement blessé par balle à la poitrine (il devait décéder peu après).

Le vigile a déclaré avoir agi en état de légitime défense, expliquant que l’adolescent l’avait mis à terre d’un coup de poing et avait continué à le frapper au sol (une version contredite par les caméras de surveillance). Il a invoqué la loi « Stand your ground », adoptée en Floride en 2005 avec le soutien de la puissante National Rifle Association. Cette loi exempte de toutes poursuites un individu ayant fait usage de son arme s’il estime « qu’une telle force est nécessaire pour se protéger lui-même ou les autres d’une mort imminente ou d’importantes blessures », même en cas d’homicide, en cas de légitime défense. La Floride est le premier Etat à avoir adopté cette loi, étendant même la notion de territoire (« ground ») aux lieux publics. Une autre loi, en vigueur dans une trentaine d’Etats américains, donne le droit à toute personne de faire usage d’une arme en cas d’intrusion dans sa maison ou sa voiture : c’est la « castle doctrine » (« doctrine du château »).

Il faut replacer ces lois dans le contexte d’un pays dont l’unité s’est forgée dans la violence, il y a seulement deux ou trois siècles. Toutefois, ce verdict inique donne à penser que le problème racial reste prégnant aux Etats-Unis. Notons au passage que tous les membres du jury populaire qui a acquitté le vigile étaient des femmes blanches (dont une hispanique). Quel aurait été le verdict si Zimmerman avait été noir et Martin blanc ?






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer