AccueilTerritoiresInfos régionMétiers en tension : un coup de pouce pour les bénéficiaires du RSA
Emploi

Métiers en tension : un coup de pouce pour les bénéficiaires du RSA

Le Département de Seine-et-Marne propose à 400 bénéficiaires du revenu de solidarité active un accompagnement vers les métiers actuellement en tension, comme la restauration ou le transport.
Le Département de Seine-et-Marne propose au bénéficiaires du RSA un accompagnement vers les métiers en tension
© Adobe Stock - Le Département de Seine-et-Marne propose au bénéficiaires du RSA un accompagnement vers les métiers en tension

TerritoiresInfos région Publié le ,

De nombreux emplois vacants ont été identifiés sur le territoire seine-et-marnais. Ils se concentrent principalement dans les filières de l’hôtellerie-restauration (employé polyvalent, cuisinier, réceptionniste…), de l’agriculture (salarié agricole, maraîcher…), des espaces verts (jardinier, bûcheron, agent forestier…) et du transport (chauffeur de bus). L’objectif du Département est de sélectionner, parmi les bénéficiaires actuels du RSA résidant en Seine-et-Marne, environ 400 personnes dont les parcours, l’expérience et le projet professionnel peuvent le mieux correspondre à ces métiers.

Cet accompagnement personnalisé se déroule en plusieurs phases. Tout d’abord, la découverte des métiers avec une immersion, des entretiens et des tests pour définir un plan individuel de retour à l’emploi.

Ensuite, en option, une formation gratuite selon le métier choisi, afin d’acquérir des compétences spécifiques (anglais, permis de conduire, gestes et posture, hygiène alimentaire…). Enfin, le placement en entreprise avec des conseils pour la préparation des entretiens d’embauche, des mises en situation, des rencontres avec les recruteurs et un suivi dans l’emploi une fois le recrutement finalisé.

Une prime de 1000 euros

Pour rendre attractif ce dispositif, le Département a décidé d’offrir une prime de 1000 euros à chaque nouveau salarié. 500 euros sont d’abord versés lors de la reprise d’un emploi, ce qui permet d’aider le salarié à payer des frais annexes (garde d’enfants, mobilité…). Six mois plus tard, l’autre partie de la prime (500 euros) est accordée, pour inciter à une reprise durable dans l’emploi. Cet accompagnement, entièrement gratuit, est intégralement financé par le Fonds social européen (FSE).

À noter que le Département (5 000 agents répartis sur l’ensemble du territoire) recrute tout au long de l’année et propose une grande diversité d’emplois en CDD, en CDI ou en alternance dans de nombreux domaines (social, technique, environnement, éducation, culture…).

Renseignements : www.bimbamjob.fr
et 01 76 44 04 20.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?